ï»ż GĂ©nĂ©ral | Mes-idĂ©es

Mes-idées.com

Mes créations et points de vue

Avez vous dĂ©jĂ  achetĂ© des choses neuves ? Certainement, parce que dans nos sociĂ©tĂ©s de consommation, le neuf est perçu comme fiable, durable et tendance. Plus cher, peut ĂȘtre, mais tellement mieux.

Pourtant, cette idĂ©e est souvent fausse. Certes, certains objets peuvent ĂȘtre difficilement achetĂ©s d’occasion, parce que devenus obsolĂštes, ou parce que trop usĂ©s. Un cd va ĂȘtre rayĂ©, un portable ne plus marcher correctement, un ordinateur ne plus ĂȘtre suffisamment puissant, de mĂȘme qu’un coton tige, un cahier ou un stylo peuvent ĂȘtre difficilement achetĂ©s d’occasion, parce qu’ayant Ă©tĂ© utilisĂ©s, ils ne peuvent plus servir, ou en tout cas, beaucoup moins bien qu’auparavant.
Dans certains cas, notamment en ce qui concerne les nouvelles technologies, l’obsolescence programmĂ©e rend vraiment incertain l’achat d’occasion, et pour ces objets, l’achat d’occasion est Ă  faire avec des pincettes.

Par contre, il existe bon nombre d’objets qui peuvent ĂȘtre rĂ©utilisĂ©s, et donc l’achat neuf n’est pas forcĂ©ment recommandĂ©, et ce, mĂȘme pour des objets programmĂ©s pour ĂȘtre obsolĂštes rapidement, pour peu que l’achat d’occasion ne soit pas trop tardif.
Car Ă©videmment, dans le domaine de l’occasion, les objets achetĂ©s doivent ĂȘtre un minimum rĂ©cent, pour pouvoir ĂȘtre utilisĂ©s. Inutile d’acheter un takie walkie ou un tourne disque si vous voulez Ă©couter les derniĂšres musiques du moment.

Mais malgrĂ© ces contraintes, le domaine de l’occasion reste trĂšs riche, et dans de nombreux domaines.
Les piĂšces, d’une façon gĂ©nĂ©rale, sont trĂšs rentables, parce que mĂȘme usĂ©es, elles continuent d’assurer leur fonction. Ordinateur, portable ou automobile, vous trouverez toujours des acheteurs et des vendeurs.

Dans le domaine de la technologie, justement, ordinateurs, portables et appareils photos d’occasions sont d’excellents investissements, pour peu que vous ne vouliez pas le dernier cri, parce que bien souvent,des modĂšles antĂ©rieurs suffisent largement, Ă  des prix cassĂ©s et Ă  des performances toujours honorables.
Par exemple, j’ai achetĂ© un appareil photo valant 450€ Ă  200€, appareil sorti il y a une dizaine d’annĂ©es mais toujours trĂšs performant.
Idem pour les piùces automobiles, on me demandait 1200€ pour un filtre à injection ; 500€ en occasion.

Les livres se trouvent facilement en occasion, souvent à moitié prix voir moins encore.
Idem pour les jeux vidĂ©os et cds : une fois passĂ© de mode, les prix fondent, il suffit d’ĂȘtre un peu patient.
MĂȘme l’immobilier et l’automobile, en occasion, vaut bien moins que ce que ça vaut en neuf. Attention tout de mĂȘme dans ces domaines, souvent, des rĂ©parations sont Ă  faire, si elles sont trop importantes, trop lourdes ou trop longues Ă  faire, l’occasion peut ne pas ĂȘtre une bonne affaire, et Ă  ce niveau, mieux vaut acheter neuf et ĂȘtre assurĂ© de n’avoir aucun travail derriĂšre, mais ne pensez pas systĂ©matiquement neuf, surtout au vu des tarifs pratiquĂ©s.

Vous me direz qu’il faut ĂȘtre trĂšs bricoleur pour se lancer lĂ  dedans, et vous avez tord. Certes, certaines rĂ©parations exigent des compĂ©tences qui vont bien au delĂ  du bricoleur du dimanche, que ce soit des connaissances, du matĂ©riel, des capacitĂ©s ou mĂȘme du temps. Si vous devez investir des milliers d’euros dans une machine spĂ©cialisĂ©e, si vous devez bĂ»cher des heures durant pour assimiler les connaissances requises, si vous devez vous entrainer durant des semaines ou si vous devez y passer 3 ans, mieux vaut peut ĂȘtre aller du cĂŽtĂ© du neuf, ou mĂȘme, demander Ă  des professionnels.

Mais pour le reste, avant d’acheter, renseignez vous, comparez, voyez du cĂŽtĂ© de l’occasion pour les piĂšces puis du cĂŽtĂ© technique pour savoir si c’est simple et rapide Ă  rĂ©aliser ou non. Et si c’est le cas, foncez, et faites des Ă©conomies !
Par ailleurs, j’ai moi mĂȘme plusieurs choses Ă  vendre, notamment du cĂŽtĂ© de figurines et goodies mais aussi des livres : jetez donc y un Ɠil pour voir si rien ne pourrait vous intĂ©resser.

Et dans tout les cas, rĂ©flĂ©chissez avant d’acheter, surtout quand il s’agit de gros travaux ou de gros montants.

Popularity: 1% [?]

Je me souviens, Ă©tant enfant, que j’avais un rĂȘve, un idĂ©al, un espoir fondĂ© sur l’apprentissage de mes parents, de mes proches. Plus que de vouloir devenir pompier, astronaute ou chercheur, mon rĂȘve Ă  moi, c’était de devenir 
 responsable. Être responsable de ses actes, faire les choses en toute connaissance de cause, rĂ©pondre de ses actes, ne pas se dĂ©rober, ĂȘtre fier de ce qu’on fait, en ĂȘtre sĂ»r et certain.
Un rĂȘve qui semble trĂšs abordable, au premier abord. En quoi ĂȘtre responsable est-il difficile ? Il suffit, au final, d’ĂȘtre un minimum initiĂ©, un tant soit peu intelligent et logique, et la responsabilitĂ© coule de source. Qui ferait jouer ses enfants au bord d’un ravin ? Qui appuierait sur le bouton de l’envoi d’une tĂȘte nuclĂ©aire ? Qui irait Ă  son camping-car accrochĂ© Ă  la voiture en laissant la voiture sans conducteur ? Qui irait s’enfermer dans un transformateur Ă  haute tension ?

Questions stupides, et pourtant, tous ces cas pratiques ont eu lieu, sans que les inconscients ne soient remis en cause, bien au contraire.
Comment en est-on arrivĂ© lĂ  ? Pourquoi cela est-il devenu normal d’ĂȘtre irresponsable ? Quand et comment a Ă©tĂ© amenĂ©e cette dĂ©responsabilisation ? Le problĂšme est profond, gĂ©nĂ©ralisĂ©, Ă  tel point qu’il est devenu normal d’excuser le bourreau et de blĂąmer la victime qui a, pour ainsi dire, tentĂ© le bourreau. BlĂąmer ou, en tout cas, l’excuser, et la faire passer pour une victime. Cette histoire, ou plutĂŽt, ce fait divers, est rĂ©vĂ©lateur de l’état de certaines personnes, qui sont prĂȘtes Ă  excuser et Ă  lĂ©gitimer tous les actes, tous les meurtres, tous les viols : une journaliste nĂ©erlandaise est partie en Afghanistan pour interviewer les talibans, tueurs de 10 soldats français. Bien Ă©videmment, elle fut kidnappĂ©e et violĂ©e durant 6 jours.
Mais elle n’en veut pas Ă  ses ravisseurs ni Ă  ses violeurs : non, elle en veut Ă  son pays, pour ne pas avoir payĂ© la rançon, et pour avoir politisĂ© son calvaire. Comment mieux expliquer la dĂ©gĂ©nĂ©rescence de ces personnes ? Sans vouloir remettre la vengeance personnelle au goĂ»t du jour, il paraĂźt censĂ© d’avoir un ressenti nĂ©gatif vis-Ă -vis des personnes vous ayant fait du mal. Plus que le ressenti nĂ©gatif, le vƓu est qu’elles paient, d’une façon ou d’une autre, la violence qu’elles vous ont infligĂ© sans raison, et c’est lĂ  qu’intervient la Justice, cette institution qui a Ă©tĂ© faite pour faire payer le bourreau et dĂ©dommager la victime de façon dĂ©tachĂ©e, avec des personnes n’ayant rien Ă  voir avec les personnes incriminĂ©es.
Mais lorsque la victime n’en veut pas à son bourreau, la Justice ne devient-elle pas obsolùte ? Et à ce moment, est-ce que l’on peut encore parler de bien et de mal, si personne ne trouve à redire face à n’importe quel acte, que ce soit les violences, les tueries ou les viols ?
Bien sĂ»r, les notions de bien et de mal peuvent changer dans le temps, elles Ă©voluent. Mais si plus rien n’est condamnable, ne serait-ce pas le dĂ©but d’une sociĂ©tĂ© chaotique qui ne pourra finir que vers une sociĂ©tĂ© de violences, oĂč la loi du plus fort prĂ©vaudra ? Comment s’en prĂ©munir ? Comment revenir Ă  une sociĂ©tĂ© de raison ?

Extrait tiré du livre déresponsabilité sociale, que vous pouvez retrouver ici.

Popularity: 5% [?]

Vous l’avez dĂ©jĂ  subit, et on le subit de plus en plus ! Une vĂ©ritable horreur, une saloperie Ă  annihiler au plus vite, une saletĂ© qui pourrit nos sĂ©ances de surf, je veux bien sur parler des vidĂ©os qui se lancent toutes seules.

Les gĂ©nies qui ont trouvĂ© ce concept ont surement du penser que c’Ă©tait une idĂ©e gĂ©niale, tu ouvres une page, la vidĂ©o se lance, youpi ! Et ça doit ĂȘtre vrai, en tout cas pour les utilisateurs occasionnels qui utilisent en permanence une seule page. Car pour les autres, ceux qui sont un peu plus actifs sur le net, il n’est pas rare que l’on ouvre 10, 20 voir plus, onglets ou pages, parce que c’est beaucoup plus pratique et rapide.
Et quand tu as 40 onglets ouverts et qu’une vidĂ©o se lance, pour la retrouver, c’est la catastrophe assurĂ©e, surtout si tu n’avais pas l’intention de mettre du son parce que quelqu’un dort, par exemple…

Au niveau 2 de cette nuisance, il y a les pubs. MĂȘme principe que les vidĂ©os qui se lancent automatiquement, sauf que la en plus, c’est une vidĂ©o que tu n’as pas demandĂ© ni voulu. On est dĂ©jĂ  en permanence noyĂ© dans la pub, fallait-il vraiment que le net nous inflige cela aussi ?! D’autant plus que 95% des pubs sont totalement nulles, sans intĂ©rĂȘt, pas drĂŽles, message creux, mauvais jeu d’acteurs, pour un produit qui ne nous intĂ©resse aucunement.

Mais il y a pire, il y a le 3Ăšme niveau d’horreur : le niveau “tape toi la honte intersidĂ©rale”, ce sont aussi des vidĂ©os qui se lancent automatiquement, des pubs aussi, mais des pubs pour du contenu adulte… Pour du porno, quoi. Alors, quand ça indique “juste” : “attention, ce site est pour les personnes de plus de 18 ans”, tu peux toujours prĂ©texter que c’est un site gore ou au contenu choquant, c’est pas trĂšs crĂ©dible mais ça passe. Mais quand c’est une vidĂ©o porno qui se lance, tout de suite, c’est beaucoup plus compliquĂ© de trouver une excuse…

Bref, Ă  bas la pub, que ce soit Ă  la tĂ©lĂ©, dans le rĂ©el ou sur internet. Ou plutĂŽt : Ă  bas la pub actuelle, intrusive, gĂ©nĂ©ralisĂ©e, permanente. Je ne suis pas contre la publicitĂ© Ă  petite dose et lorsqu’elle est bien placĂ©e ; par exemple, sur un site de pc, un petit bandeau qui redirige vers un site de matĂ©riel informatique, ça passe crĂšme : c’est discret, ça peut ĂȘtre utile et c’est dans le thĂšme.
Mais quand sur un site de jeux vidĂ©os, tu as une pub sur des crĂšmes Ă©pilatoires, sur un site people une pub sur une tondeuse Ă  gazon, ou d’autre contenu n’ayant rien Ă  voir avec le site sur lequel tu es, je dis non !
Et lorsque le site ressemble à une vitrine de Noël avec plus de pub que de contenu, je dis non aussi !
Et lorsqu’une page lance une vidĂ©o sans demander ton avis, je dis non aussi ! Ne parlons mĂȘme pas des pubs de plusieurs minutes, y en a vraiment qui regardent ce genre d’horreurs ? Y en a marre de cet internet qui se transforme petit Ă  petit en tĂ©lĂ©vision bis !

Mise Ă  jour : la derniĂšre Ă  jour de Firefox permet de voir quel onglet a du son. C’est une trĂšs bonne idĂ©e, mais n’en reste pas moins que la pub, c’est de la merde, il faudrait vraiment songer Ă  la limiter…

Popularity: 11% [?]

Petit florilĂšge des comportements d’abrutis au volant, pas de ceux que tu vois de temps en temps, mais bel et bien ceux qui sont TRÈS frĂ©quents et ont le mĂ©rite de vous faire enrager :

- RĂ©trĂ©cissement : on passe de trois Ă  deux voies ou de deux Ă  une voie. ConsĂ©quence aux heures de pointe : des ralentissements et des arrĂȘts, parce que des abrutis vont jusqu’au bout de la voie qui va se finir avant de se rabattre soudainement, obligeant les autres Ă  piller ; et d’autres abrutis qui roulent tellement lentement que la plupart des automobilistes vont vouloir doubler avant que la voie ne s’arrĂȘte

- dĂ©passement de camions : un classique ! Y a un camion qu’une voiture double. Sauf que ladite voiture double Ă  vitesse rĂ©duite, crĂ©ant rapidement une file derriĂšre elle. Et aprĂšs dĂ©passement, est-ce qu’elle se rabat ? Bien sĂ»r que non ! Son objectif Ă©tant de doubler tout les camions, elle va donc rester Ă  droite quand bien mĂȘme le prochain camion est Ă  un kilomĂštre…

- La loi du plus lent : devinette : sur une route limitĂ©e Ă  90 km/h, si une file de 1 camion et de 5 voitures vont dans la mĂȘme direction, quelle est la vitesse voulue des diffĂ©rents vĂ©hicules : le camion roule Ă  70, la voiture derriĂšre veut rouler Ă  80, celle derriĂšre Ă  85, l’autre encore Ă  90, la suivante Ă  95 et la derniĂšre Ă  100, Ă©tant pressĂ©e. Mais forcĂ©ment, c’est cette derniĂšre voiture (vous gĂ©nĂ©ralement) qui ĂȘtes au bout de la file…

- sport d’hiver : tout les ans c’est la mĂȘme chose : aux premiĂšres neige, des millions de vĂ©hicules sont ralentis voir immobilisĂ©s. Et souvent, on retrouve parmi ces bloquĂ©s des gens partis aux sports d’hiver sans avoir mis chaines ni pneus hiver… En espĂ©rant qu’ils ont quand mĂȘme amenĂ© des pulls !

- cĂ©der le passage devenu stop : combien de voitures qui confondent cĂ©der le passage et stop ? MĂȘme si aucun vĂ©hicule ne se trouve Ă  l’horizon, elles vont s’arrĂȘter complĂštement, dans ces cas la, mieux vaut avoir de bons rĂ©flexes…

- pluie devenue ralentisseur : oui, ok, en temps de pluie, on ralentit son allure parce que la vision est moins bonne et parce qu’Ă  cause de la pluie, la durĂ©e de freinage est plus longue. Tout Ă  fait. Mais il y en a qui abusent un chouia, et vont passer de 110 Ă  80 voir moins…

- accidents et travaux spectacles : lorsqu’il y a des travaux ou un accident, le trafic ralentit voire, s’arrĂȘte. Logique lorsque cela vient d’arriver, et au moins jusqu’au moment ou la voie est dĂ©gagĂ©e ou que la dĂ©viation est mise en place. Par contre, lorsque tout est dĂ©jĂ  mis en place, pire encore, lorsque la voie est quasiment dĂ©gagĂ©e, qu’il y ait encore des ralentissements, ok, mais qu’il y ait encore des ralentissements abusifs du genre on roule Ă  20 km/h voir on est Ă  l’arrĂȘt, pourquoi ?! La raison est toute simple : la quasi totalitĂ© des abrutis automobilistes vont freiner voir s’arrĂȘter pour mieux voir la scĂšne. Sur qu’il y en a qui prennent des photos qui plus est…

- accidents et travaux spectacles le retour : bonus : les ralentissements et arrĂȘts qui ont aussi lieu sur l’autre voie, parce que tout le monde veut bien admirer le spectacle…

- Clignotants en option : certaines voitures ne semblent pas avoir de clignotants. Sont-ils en option pour les abrutis ?

- Clignotants pour les nuls : en gĂ©nĂ©ral, quand on va Ă  droite, on mets le clignotant Ă  droite, non ? Eh bien, certains, surtout dans les ronds points : font l’inverse : quand ils prennent le rond points, ils mettent le clignotants Ă  droite et quand ils prennent une sortie, ils mettent le clignotant Ă  gauche

- je veux absolument te doubler ! Des fois (souvent), quand un vĂ©hicule veut vous doubler, il va adopter la technique du “je te colle Ă  mort pour te montrer que je veux te doubler”, efficace quand on ne se rabat pas, mais en plein dĂ©passement ou lorsqu’on suit une file, totalement inutile et dangereux

- l’Ă©lan ? Connais pas ! Un truc que la majoritĂ© des conducteurs font : accĂ©lĂ©rer et freiner en continue. Aucune vision Ă  court, moyen ou long terme. Par exemple, lors d’une sĂ©rie de feux (tous rouge, bien sĂ»r), quel intĂ©rĂȘt d’accĂ©lĂ©rer comme un demeurĂ© pour pillĂ© quelques mĂštres plus loin parce que le feu suivant est restĂ© rouge ? Autant il est bien de dĂ©gager les carrefours rapidement, autant il est inutile d’aller Ă  fond les ballons, le gain de temps est nul et en plus, vous consommez beaucoup plus…

Et vous, connaissez vous d’autres comportements d’automobilistes qui vous Ă©nerve ?

Popularity: 12% [?]

Un petit jeu vidĂ©o indĂ©pendant, que l’on finit en moins d’une heure, qui n’est pas exceptionnel mais sympathique : Shelter. C’est un jeu pc, qui nous met dans la peau et la fourrure d’une maman blaireau, Ă  charge de 5 blaireautins. Vous allez donc devoir progresser dans les diffĂ©rents niveaux, les guider (ils vous suivent automatiquement), les protĂ©geant en les faisant Ă©viter les prĂ©dateurs et les Ă©lĂ©ments naturels, et les nourrir, via la chasse ou la cueillette.

Les niveaux sont linĂ©aires puisqu’il n y a qu’un seul chemin, mais comme les Ă©lĂ©ments naturels sont bien reprĂ©sentĂ©s, le parcours reste dĂ©paysant, avec de multiples petits coins “cachĂ©s”, ce qui permet de ne pas faire uniquement une bĂȘte ligne droite.
Les lieux sont variĂ©s, et le jeu se fait sans prise de tĂȘte, en apprĂ©ciant le cĂŽtĂ© forĂȘt du jeu.

Seulement, malgrĂ© cette faible durĂ©e de vie, des dĂ©fauts sont Ă  relever… Dans un premier temps, pour une raison qui m’Ă©chappe, alors que les dĂ©cors et que certains animaux sont bien rĂ©alisĂ©s, les blaireaux, les “personnages” principaux, sont vraiment mal faits, trĂšs cubiques… Ensuite, on pourra noter quelques bugs et blocages, mais comme ils restent rares, ce pas si grave. Non, un autre dĂ©faut, ce sont les interactions avec les autres animaux : pas trĂšs crĂ©dible, tout ça. Que l’aigle s’attaque aux blaireautins, ok, mais aux adultes… Et que les blaireaux s’attaquent aux renards, ce n’est pas du tout le cas, ils peuvent mĂȘme cohabiter dans un mĂȘme terrier… C’est dommage de faire un jeu rĂ©aliste et de mal reprĂ©senter les choses.
Dernier point, et non des moindres : la variĂ©tĂ© des ennemis et des ressources. Endives, pommes, campagnols, renards, aigles, grenouilles, loups et c’est tout ! Pas d’oiseaux, pas d’insectes, ça fait un peu pauvre comme bestiaire, mais sans que ça ne fasse vide vu que les graphismes sont suffisamment chargĂ©s, sans en devenir fouillis, ce qui est plutĂŽt une bonne chose.

Au final, Shelter est un jeu sympathique, qui vous fera passer un bon court moment, mais sans plus : il ne restera clairement pas graver dans les annales des jeux vidĂ©os, et je ne vous le conseillerais seulement si vous ĂȘtes amoureux de la nature ou trop stressĂ©.

Un peu d’eau. Enfin, un peu beaucoup, du coup.
22032015Shelter1 Shelter

Pas trĂšs beau, n’est-ce pas ?
22032015Shelter2 Shelter

Le feu ça brûle
22032015Shelter3 Shelter

Une belle profondeur
22032015Shelter4 Shelter

Un zoli renard !
22032015Shelter5 Shelter

Des fois, les petits restent bloquĂ©s sur les aliments, faut reprendre l’aliment et le reposer
22032015Shelter6 Shelter

Belle profondeur (bis)
22032015Shelter7 Shelter

Je vole !! Ah non…
22032015Shelter8 Shelter

Popularity: 12% [?]

Oui, il existe d’autres top qui sont plus objectifs car basĂ©s sur l’avis de plusieurs personnes mais peu importe : voici le top 10 des meilleurs animes que j’ai pu voir, et niveau animes, je pense en avoir vu suffisamment pour ĂȘtre relativement objectif. MĂȘme si, rappelons le, nul besoin d’avoir vu 4761294 animes pour pouvoir dire “je sais”, on peut trĂšs bien apprĂ©cier un anime sans en avoir vu d’autres, mais pour un bon anime mecha par exemple, si vous n’avez pas vu Evangelion avant, votre jugement ne sera pas nĂ©cessairement complet ni partial. Mais cela ne signifie pas pour autant que vous devez avoir vu Evangelion pour pouvoir donner votre avis, et si l’anime est bon, Evanvelion ou pas, il restera bon.

Bref, voici mon top 10 tout genre confondu !

10) Hikaru no go & Angel beats & Seitokai Yakuindomo

Oui je triche, j’en mets 3 ce qui fait que c’est plus un top 12 que 10, mais je fais ce que je veux, et j’estime que ces 3 mĂ©ritent d’ĂȘtre citĂ©s !
Hikaru no go, un anime sur le jeu de go, difficile de faire plus chiant ? Que nenni ! L’anime est suffisamment dynamique et bien construit pour le rendre intĂ©ressant et ce, vĂ©ritable tour de force, sans qu’on ne soit forcĂ© de connaitre les rĂšgles de ce jeu pas trop connu dans nos contrĂ©es. Certes, l’anime a quelques longueurs et certains des persos n’ont aucun intĂ©rĂȘt, mais il n’en reste pas moins sympathique tout le long, Ă  voir.
Angel beats, j’en avais fais 2 articles, au final l’anime est sympa, beau, bien animĂ© et vraiment plaisant Ă  regarder, tout en ayant une finalitĂ© intĂ©ressante… Quoique lorgnant du cĂŽtĂ© de Haibane renmei, en un peu moins bien mais en style japonais plus classique avec personnages dĂ©calĂ©s et uniformes Ă  tout va. A voir !
Pour finir, Seitokai Yakuindomo, un anime humour trĂšs rigolo, je n’en dirais pas plus car j’en ai dĂ©jĂ  fait un article.

9) Mahou Shoujo Madoka Magica

Un magical girl, et ouais ! Mais pas n’importe lequel. Plus d’infos sur l’article que j’en ai fais.

8 ) Mermaid Forest

Un anime assez particulier… Il aurait pu ĂȘtre bien meilleur, sa construction est assez chaotique, tout comme le manga par ailleurs, et il ne se termine pas, mais l’animation, le style, l’histoire, tout y excelle ! Je sais pas trop pourquoi je me suis tant attachĂ© Ă  cet anime, mais j’aime encore beaucoup.

7) Full Metal Panic? Fumoffu

Un anime d’humour, yeah ! Le gros dĂ©faut de l’anime, c’est que c’est une suite, et que la premiĂšre saison est sĂ©rieuse, ce qui fait que pour pleinement comprendre les personnages, il va falloir regarder la premiĂšre saison, qui est bonne mais sans plus. Par contre, pour cette seconde saison, mettez de cĂŽtĂ© tout sĂ©rieux, et Ă©clatez vous avec un anime poilant tout le long de la sĂ©rie !
Beaucoup d’animes sont censĂ©s ĂȘtre drĂŽles, peu arrivent Ă  ĂȘtre constants, trĂšs souvent, ils vont dĂ©vier du style humour pour en faire un truc plus sĂ©rieux voir totalement dramatique (coucou Mahoromatic), ou, plus classique, vont jamais ne se finaliser rĂ©ellement (Ranma 1/2, Kare kano, School rumble…). Full Metal Panic? Fumoffu, lui, arrive Ă  rester constant dans l’humour, et va terminer la saison bien plus en beautĂ© que bon nombre d’animes d’humour.

6) Higurashi

Alors la… Une saga qui dĂ©boite ! Je ne vais pas tout rĂ©Ă©crire vu que j’ai Ă©cris de nombreux billets dessus. Si vous avez un peu de temps pour tout lire, foncez.
Spéciale Higurashi (animes et oav)
Visual novel 1 & 2
Visual novel 3 & 4
Visual novel 5 & 6
Visual novel 7 & 8

Et mĂȘme un petit sondage :)

sondage

5) Kurau phantom memoty

Celui-ci, c’est vĂ©ritablement un anime injustement mĂ©connu et jamais mis en valeur, et pourtant, quel anime fabuleux ! Certes, son style particulier ne plaira pas Ă  tout le monde. Car le rythme de Kurau phantom memory est lent, et cet anime est surtout basĂ© sur l’ambiance, l’atmosphĂšre, le drame et l’Ă©motion, contrairement Ă  ce qu’on peut croire au dĂ©but de l’anime, ou pas mal d’action s’y passe.
Mais une fois qu’on a saisi cette atmosphĂšre, tout le long de l’anime vous fera monter les larmes, de par une histoire poignante, sans oublier les musiques, un pur dĂ©lice… Un anime Ă  dĂ©couvrir d’urgence.

4) Aria the Origination

2 billets ont dĂ©jĂ  Ă©tĂ© fait, l’un sur la sĂ©rie en entiĂšre, l’autre en version Anichiban.

3) Air

On atteint mon top 3, bien que les précédents animes sont aussi fabuleux et à voir.
Le studio Key est un studio un peu spĂ©cial, rĂ©alisant toujours des oeuvres assez dĂ©calĂ©es et dramatiques. En fer de lance de leurs productions, celle ayant le mieux marchĂ© car Ă©tant la moins dĂ©calĂ©e (et la moins bonne Ă  mon humble avis), Clannad. Beaucoup doivent connaitre, car c’est un bon anime.
Mais avant ça, ils ont réalisé Kanon et surtout, Air tv.
La particularitĂ© de ces animes, c’est que pour y adhĂ©rer, il va falloir rentrer dans leur univers, ce qui ne sera pas forcĂ©ment facile, surtout par rapport aux graphismes assez… Uniques, il faut dire, mais aussi par l’histoire dont on ne comprend pas grand chose, pour ne pas dire “rien”. Et il faudra s’accrocher un petit moment avant que la vĂ©ritable intrigue ne se dĂ©voile, et qu”elle devienne comprĂ©hensible.
Un vĂ©ritable anime difficile Ă  vraiment aimer, car rempli de contraintes ! Dans le monde d’aujourd’hui ou tout doit ĂȘtre accessible tout de suite, d’autant plus difficile Ă  apprĂ©cier. Mais si vous vous accrochez un peu, si vous avez la patience et l’intelligence de le faire, une fois que vous rĂ©alisez ce qu’est vraiment Air tv, vous ne pourrez que pleurer de tristesse, mais aussi de bonheur, tant cet anime est fabuleux. Non, vraiment, c’est un anime coup de cƓur que tout ĂȘtre sensible se doit de dĂ©couvrir au plus vite, qui enchantera vos oreilles et votre cƓur.

2) Haibane renmei

Rahhh, numĂ©ro 2 ! Une sĂ©rie, une fois encore, au rythme lent, comme quoi, j’aime surtout ce style… Mais Haibane renmei, vraiment, c’est un anime unique, que seul Angel beats a tentĂ© de recopier, en vain. Haibane Renmei est mystĂ©rieux, son atmosphĂšre est oppressante en mĂȘme tant qu’enchanteresse, car elle nous amĂšne dans un monde entre le paradis, l’enfer et la vie terrienne.. Un monde ou personne ne sait pas grand chose, et notre hĂ©roĂŻne va devoir se faire Ă  ce nouveau monde, vivre la naissance de ses ailes, trouver les rĂ©ponses Ă  ses questions, le sens de sa vie, tout en vivant une vie simple… Un anime profond, mystĂ©rieux, enchanteur, qui vous fera poser bon nombres de questions sur votre propre vie et sur l’humanitĂ© toute entiĂšre, ayant un rĂ©el aspect mystique qui ne tombe pas dans le piĂšge du “simple” religieux… DotĂ© qui plus est de personnages charismatiques et d’une bande son des plus honorables. Un anime qu’il faut vous voir ABSOLUMENT !

1) Ima, Soko ni Iru Boku

Et voila le number one, le meilleur anime que j’ai pu voir. Enfin, je vous avoue que vu la qualitĂ© des autres marches, le choix fut difficile, mais je reste sur L’autre monde (en vf, plus simple), pour son thĂšme abordĂ©, les enfants dans la guerre, ainsi que l’adoration d’un dictateur.
Cet anime est, lui aussi, trĂšs profond. Les graphismes font annĂ©es 90 mais ils restent plus que correct, les musiques sont agrĂ©ables mais ce qui rend cet anime exceptionnel, c’est surtout la profondeur de son thĂšme principal, qui va s’agrĂ©menter d’autres thĂšmes tout aussi dĂ©licats et sĂ©rieux, comme l’Ă©cologie ou le viol..
Oui, L’autre monde est un anime difficile, et le hĂ©ros va ĂȘtre forcĂ© Ă  devenir adulte en passant par des horreurs, le tout dans une guerre dont il n’a jamais voulu faire parti.
Et c’est surtout ça la force de cet anime : il reste plus que jamais d’actualitĂ© d’un point de vue conflits, tout en nous proposant diverses rĂ©flexions sur diffĂ©rents sujets qui sauront triturer vos mĂ©ninges.

Voila pour mon top 10 des meilleurs animes, que je ne peux que vous inviter Ă  voir au plus vite si vous n’avez pas encore vu ces bijoux.

Et pour la forme, le top 3 des films !

3) Clannad

J’en parlais avec l’anime Air (numĂ©ro 3 du top anime). Autant j’ai moins aimĂ© l’anime qui est plus conventionnel, autant le film est une vĂ©ritable rĂ©ussite qui conclut d’une superbe maniĂšre l’anime.

2) Kenshin

Niveau conclusion de l’anime, j’ai pas encore vu mieux que Kenshin.
Kenshin, une institution pour beaucoup, et pour cause : tant l’anime que le manga sont sublimes, Ă  voir et Ă  lire de toute urgence.
Et pour l’anime, des films ont vu le jour par la suite, l’un qui reprend la suite du manga, trĂšs rĂ©ussi bien que trop court par rapport au manga, et l’autre, la vĂ©ritable conclusion de Kenshin, un chef d’Ɠuvre absolu qui est dans la totale continuitĂ© de l’Ɠuvre, Ă  comprendre : un bijou Ă  voir absolument.

1) Mononoke

Mononoke… Mononoke… Mononoke ! Un film sublime, de long en large, du dĂ©but Ă  la fin, emprunt de rĂ©alitĂ©, de lĂ©gendes et de mystique, dotĂ© de musiques magnifiques, de graphismes excellent, d’une histoire solide bien que classique, Mononoke me donne l’impression de dĂ©crire le dĂ©but de la fin de l’environnement tel qu’on le respectait jadis, c’est une histoire avant tout Ă©cologique qui dĂ©nonce la mise Ă  sac de la nature pour simplement satisfaire notre Ă©go. Mononoke est un film exceptionnel, de jour en jour plus d’actualitĂ© vu nos actions contre l’environnement, Ă  voir de toute urgence.

Et vous, c’est quoi votre top ?

Popularity: 22% [?]

Vous voulez vous lancer dans l’apiculture ? Et pour ce faire, pour commencer, vous dĂ©sirez commencer avec un essaim. Bonne idĂ©e ! Mais un essaim ne signifie pas un Ă©quipement au rabais, et pour commencer sereinement, contrairement Ă  ce qu’on pourrait croire, il n’est pas conseillĂ© de tout acheter en un exemplaire. Petit tour d’horizon pour ce qu’il vous faut vraiment pour un essaim, avec comme optique de n’en garder qu’un seul durant quelques temps. Pour chaque essaim supplĂ©mentaire, il faudra additionner par autant d’Ă©lĂ©ments, sauf pour les Ă©lĂ©ments de base.

ÉlĂ©ments de base Ă  n’avoir qu’en un seul exemplaire quel que soit le nombre de ruches :

Tenue apiculteur

- Vareuse, gants, pantalon : la totale, oui. Pourquoi, allez vous me demander ? On peut voir certains apiculteurs aller dans les ruches sans aucune protection. En fait, cela dĂ©pendra de la race d’abeilles : certaines sont plus douces que d’autres. Cependant, mĂȘme si vous prenez la race la plus douce au monde, mĂ©fiance ! Selon le temps (orageux, venteux, pluvieux) mais aussi selon les ressources (lors de pĂ©nuries), sans oublier l’hybridation, les abeilles peuvent devenir trĂšs teigneuses, il n’est pas possible de dĂ©terminer avec certitude leur comportement, alors, prudence est mĂšre de suretĂ© : la vareuse pour Ă©viter les attaques au visage essentiellement, les gants pour Ă©viter qu’une abeille vous pique les doigts, le pantalon si les abeilles sont violentes : Ă  noter qu’un pantalon classique ne suffit pas, les dards traversent la matiĂšre. Cependant, seul la vareuse est indispensable : vous pouvez enfiler 2 pantalons pour Ă©viter les piqures et utiliser d’autres gants si vous en avez de suffisamment robustes… Et long, car il faut surtout ne laisser aucun espace.

Enfumoir

- Enfumoir : totalement indispensable. Contrairement Ă  ce qu’on peut croire, l’enfumoir ne calme pas les abeilles.. En rĂ©alitĂ©, la fumĂ©e va faire croire aux abeilles Ă  un incendie, ce qui va entrainer deux rĂ©actions : la dĂ©fense plutĂŽt que l’attaque, les abeilles vont se gaver de miel pour une Ă©ventuelle fuite et vont avoir moins tendance Ă  piquer (ce qui ne veut pas dire qu’elles ne piqueront pas cependant), et du fait de la fumĂ©e, les phĂ©romones utilisĂ©es par les abeilles auront moins de portĂ©e, limitant ainsi les appels d’attaques.

LĂšve cadres

- LĂšve cadres : comme son nom l’indique, c’est un outil pour lever les cadres. Dispensable ? On pourrait le croire, mais non ! Si les abeilles ne feraient que de la cire, il serait en effet dispensable, le souci c’est qu’elles utilisent aussi de la propolis, une sorte de colle, sans lĂšve cadre, vous n’arrivez pas Ă  les retirer si ils sont soudĂ©s avec la propolis.

Passons au matériel constituant la ruche et ses éléments à proprement parlé.

Plateau grillagé

- le plateau grillagĂ© : la base de la ruche, je vous conseille grillagĂ© pour une meilleure aĂ©ration : les abeilles ne craignent pas le froid mais l’humiditĂ© ! Elles peuvent se rĂ©chauffer mais peuvent difficilement retirer l’excĂ©dent d’eau.

Corps de ruche

- le corps avec cadres : le cƓur de l’essaim, c’est l’endroit qui sera continuellement utilisĂ©. Pour des questions d’hygiĂšne, il faut veiller Ă  renouveler les cadres tout les 2-3 ans, ainsi, pour un corps dadant de 10 cadres, mieux vaut prendre directement 15 voir 20 cadres au cas ou. De toutes façons, ils ne seront jamais perdus.

Couvre cadres

- couvre cadre : Ă  mettre au-dessus de la ruche pour qu’aucune intrusion ne se fasse par le haut.

Hausse avec cadres

- hausse avec cadres de hausses : le but de la plupart des apiculteurs, c’est de rĂ©colter du miel. Sachez cependant que ce n’est pas forcĂ©ment le cas chaque annĂ©e. ceci dit, la hausse reste indispensable, soit pour rĂ©colter du miel les bonnes annĂ©es, ou au contraire, pour abriter le nourrisseur les autres annĂ©es, selon le modĂšle.

Toit tĂŽle ruche

- le toit : en tÎle pour éviter que le bois ne pourrisse et ne se détériore trop vite

Essaim abeilles

- l’essaim : sans abeille, l’apiculteur n’en est pas vraiment un ! Normalement, un essaim dure plusieurs annĂ©es, mais selon les alĂ©as climatiques et/ou l’essaimage et/ou les maladies, un essaim pourra ne durer que quelques mois… Sachez le, car l’investissement dans un essaim ne sera pas forcĂ©ment amorti.

Nourrisseur

- nourrisseur : durant les pĂ©riodes de disettes, si vous ne voulez pas que vos abeilles meurent, si leurs rĂ©serves ne sont pas suffisantes, il faudra les nourrir ! Il vous faudra compter ainsi sur un nourrisseur et du sirop. Sachez qu’il existe diffĂ©rentes sortes de nourrisseur et de nourriture, Ă  utiliser selon les saisons et selon vos prĂ©fĂ©rences.

- anti varroa : il existe bien des maladies que les abeilles peuvent attraper, mais si vous avez un minimum d’hygiĂšne dans vos ruches et si votre essaim est suffisamment fort (c’est Ă  dire, qu’il possĂšde des rĂ©serves suffisantes et qu’il soit important), le risque de maladie est faible. Cependant, votre essaim sera forcĂ©ment infestĂ© de varroa, ce qui l’affaiblira : il vous faut absolument traiter votre ruche pour au moins limiter les varroa. DiffĂ©rentes mĂ©thodes existent.

Partition

- partition : si votre ruche ne s’est pas assez dĂ©veloppĂ©e et si elle ne dispose pas d’un cadre de corps entiĂšrement garni de miel, la partition permettra de “couper” votre ruche afin rĂ©duire la perte de chaleur. La partition vous permet aussi d’effectuer d’autres manipulations mais dont vous n’aurez pas besoin d’effectuer en tant que dĂ©butant

Ruchette

- ruchette : si votre essaim essaime, une ruchette s’avĂšrera vite indispensable pour le rĂ©cupĂ©rer. Autre utilisation : attraper un essaim sauvage ou ne venant pas de chez vous pour “rapidement” augmenter votre cheptel. Le problĂšme Ă©tant qu’avec cette mĂ©thode, il est trĂšs difficile de dĂ©terminer rapidement la valeur de l’essaim attrapĂ©, vous ne pourrez que le constater aprĂšs plusieurs semaines voir mois.

Passons aux éléments optionnels, que vous pourrez acquérir par la suite si vous en jugez nécessaire mais qui ne sont pas indispensables pour peu de ruches :

Grille Ă  reine

- grille Ă  reine : elle sert Ă  filtrer les abeilles de la reine pour que cette derniĂšre ne puisse pas aller dans la hausse. Pourquoi est-il dispensable ? Pour deux raisons : d’abord, parce qu’il vous faudra arriver jusqu’au stade de la hausse, ce qui n’est pas forcĂ©ment le cas chaque annĂ©e. De plus, la grille Ă  reine peut limiter l’accĂšs aux abeilles aussi, certains apiculteurs ne mettent pas de grilles Ă  reine car ils estiment que la production va ĂȘtre moindre ; Ă  vous de voir. De plus, selon les espĂšces, comme l’abeille noire, grille Ă  reine ou pas, la reine aura tendance Ă  ne pas monter pour pondre. A vous de dĂ©cider.

Chasse abeilles

- chasse abeille : le chasse abeilles ne sert que pour vider les hausses de production ; cela implique d’avoir des hausses remplies, et si vous n’en avez qu’une ou deux, vous pourrez enlever les abeilles “Ă  la main” ou en secouant les cadres. Ceci dit le chasse abeille devient vite indispensable si vous rĂ©colter plusieurs hausses.

Brosse

- brosse : sert Ă  dĂ©barrasser les abeilles des cadres. Peut ĂȘtre utile pour mieux visualiser l’intĂ©rieur des cellules ou pour retirer les abeilles avant rĂ©colte, mais ça reste dispensable

- piĂšges Ă  frelons : pour les frelons asiatiques. Inutile si vous ĂȘtes dans une rĂ©gion ou il n y en a pas (encore), si vous en avez et que vos ruches sont attaquĂ©s, ça peut ĂȘtre un bon moyen pour limiter les pertes

DerniĂšre catĂ©gorie : les Ă©lĂ©ments inutiles, ceux dont vous n’aurez pas besoin en tant qu’amateur :
- Ă©lĂ©ments de capture d’essaim : mis Ă  part la ruchette au cas ou, les autres Ă©lĂ©ments ne vous serviront pas, Ă  moins que vous n’ayez envie de dĂ©velopper votre cheptel, et la encore, puisqu’il est possible de diviser votre essaim primaire
- tout les Ă©lĂ©ments d’Ă©levage de reines : il existe tout un tas d’Ă©lĂ©ments pour Ă©lever des reines, mais si vous n’avez pas l’intention d’augmenter votre cheptel ou trĂšs peu, ils ne vous seront pas utiles.

- tout les Ă©lĂ©ments de rĂ©coltes : on pourrait penser qu’il faut rapidement des Ă©lĂ©ments pour rĂ©colter, et ce n’est pas faux… Mais au vu de leur coĂ»t et de leur taille, investir lĂ  dedans est une pure folie : vous utiliserez du matĂ©riel Ă  plusieurs milliers d’euros pour un ou deux jours par an maximum ! En rĂ©alitĂ©, vous pouvez vous passer de ce matĂ©riel, il vous suffit d’aller Ă  votre syndicat qui vous prĂȘtera avec plaisir le sien.

- et le terrain ? Une question qu’on peut se poser en dĂ©butant l’apiculteur Ă©tant : faut-il un terrain pour dĂ©buter ? Pas nĂ©cessairement. Vous pouvez dĂ©buter chez vous pour peu que vous avez un terrain avec des haies ou palissades pour Ă©viter que les abeilles n’aillent visiter trop souvent vos voisins, et c’est certainement le moyen idĂ©al pour dĂ©buter, puisque vous aurez un Ɠil rĂ©gulier sur la ruche. Attention cependant Ă  ne pas tomber dans le piĂšge du “je vais voir l’essaim quotidiennement pour voir si tout va bien” : avoir un Ɠil sur la ruche signifie sur l’activitĂ© des abeilles Ă  l’extĂ©rieur des ruches, et non pas ouvrir la ruche pour voir si tout va bien : moins vous dĂ©rangez l’essaim, mieux elle ira.
Et si vous n’avez pas de terrain ? Inutile d’en acheter un, demandez aux alentours, voisins, vergers, agriculteurs, mairies, et choisissez un emplacement idĂ©al pour vos ruches (exposĂ©es au soleil, sans monocultures idĂ©alement) : en Ă©changer de l’emplacement, donnez une partie du fruit de vos rĂ©coltes et tout le monde sera content :)
Par contre une contrainte : ne prenez pas de terrain trop Ă©loignĂ© de chez vous, ce sera beaucoup plus simple si vous avez accĂšs Ă  vos ruches en moins de 10 minutes plutĂŽt que si vous devez mettre 30 minutes ou plus pour y aller : autant en rĂšgle gĂ©nĂ©ral ce n’est pas trĂšs contraignant puisque vous pouvez visitez vos ruches qu’une fois par mois voir moins, mais du moment que vous devez y retourner plusieurs fois dans un temps court (oubli de matĂ©riel, traitements, etc), cela vous fera perdre beaucoup de temps et vous motivera moins Ă  y retournez : pensez y.

Voici donc le matĂ©riel de base pour dĂ©buter dans l’apiculture. Mais sachez bien que le matĂ©riel fait loin de tout faire : pour dĂ©buter, avant mĂȘme de penser matĂ©riel, il vous faudra penser connaissances et compĂ©tences, c’est Ă  dire, thĂ©orie et pratique. L’apiculture peut certes ĂȘtre un loisir, mais c’est aussi un mĂ©tier : pour le bien des abeilles et pour Ă©viter de faire face Ă  des Ă©checs rĂ©pĂ©tĂ©s, vous vous devez dans un premier temps de connaĂźtre le monde des abeilles et d’affiner vos connaissances, en cela le meilleur moyen reste la lecture de diffĂ©rents livres, puis, une fois que vous en savez plus, de vous lancez vĂ©ritablement, le mieux Ă©tant de dĂ©buter via un syndicat ou une connaissance qui vous initiera en pratiquant, car entre les livres, les abeilles que vous pouvez voir butiner dans les fleurs et les abeilles dans leur ruche, il y a d’Ă©normes diffĂ©rences qu’il vous faudra connaitre puis maitriser.
Et lorsque vous aurez des ruches et/ou une production de miel ou d’autres choses, je vous conseille d’aller faire un tour sur http://co-nexion.com, qui vous permet de faire le suivi de vos ruches mais aussi de vendre votre production.

Combien ça coûte ?

Pour une seule ruche et un essaim, comptez environ 300€ pour une annĂ©e. Ce montant n’est pas absolu et dĂ©pend de nombreux facteurs, parlons plutĂŽt d’une moyenne sur l’annĂ©e, et sachez que niveau Ă©quipement, l’investissement n’est Ă  faire qu’une seule fois, les annĂ©es suivantes, il “suffit” de s’approvisionner en carburant (sirop, candy et traitements pour les abeilles, carburant pour l’enfumoir).

Quand devient-on un “vrai” apiculteur ?

Question typique, parce qu’il est vrai qu’avoir le matĂ©riel et/ou des abeilles ne fait pas de vous un apiculteur.
DĂ©jĂ , il faut savoir qu’aucun apiculteur n’a de rĂ©ponses Ă  tout : mĂȘme avec 10 ans de pratique, on peut apprendre des choses, il n y a donc pas de seuil qui vous rend vĂ©ritablement apiculteur, d’oĂč une certaine difficultĂ© Ă  savoir si l’on est un vrai apiculteur ou non…
En fait, la rĂ©ponse variera selon chaque apiculteur, mais globalement, je pense qu’on devient “un vrai” une fois une saison complĂšte passĂ©e et complĂ©tĂ©e, c’est Ă  dire, une fois que vous avez installĂ© une ruche, subit ou crĂ©e un essaimage, rĂ©cupĂ©rĂ© un essaim, rĂ©coltĂ© du miel, traitĂ© la ruche, et pour finir, avoir rĂ©ussit Ă  passer un hivernage sans subir de pertes. Soit, plutĂŽt 2 saisons qu’une, encore qu’il est possible de tout faire en une annĂ©e, tout comme il est possible de ne pas faire l’une ou l’autre de ces choses en plusieurs annĂ©es, mais comme dit, il n y a pas d’impĂ©ratif pour ‘ĂȘtre” un apiculteur : est apiculteur toute celles et ceux qui le vivent.

Popularity: 32% [?]

Quand j’Ă©tais petit, en dehors des jeux et des dessins animĂ©s, j’avais une grande passion : les jeux vidĂ©os. J’y consacrais des aprĂšs midi entiĂšres, pas des nuits ou journĂ©es, les parents veillaient Ă  ce qu’on n’abusent pas trop, mais peu importe : les week end et mercredi aprĂšs midi, on passait notre temps Ă  jouer sur la console : Mario, Zelda, Megaman, Batman, Cobra triangle, Les simpson, Hook… Pas forcĂ©ment la plus grosse ludothĂšque du monde, mais des jeux suffisamment long et difficiles pour s’amuser un temps durant !

Oui, un temps seulement car rapidement, la Super Nes arriva, et son lot de jeux : Mario kart, F-zero, Starwing, Smash tennis, Dragon ball z, Zelda, Donkey kong country… Que de bons jeux encore une fois !

Puis vint la Playstation avec sa rĂ©volution en 3d, Destruction derby, Wipeout, Tekken, FF7, Rival school, X treme games, Rayman, j’en passe et des meilleurs !

Et entre temps, toujours des portables, avec beaucoup moins de jeux mais des bons jeux malgrĂ© tout. A cette pĂ©riode, je notais les jeux, les critiquait, achetaient des magazines de jeux que je lisais intĂ©gralement, bref, j’Ă©tais Ă  fond sur le sujet.

Puis… J’arrĂȘtai un temps pour me consacrer plus aux animes, et me tourna vers quelques jeux pc.
Je continua avec les consoles portables mais avec un nombre de jeux restreints, et uniquement des valeurs sures (FF, Mario kart, Street fighter, etc).

Quelques annĂ©es passĂšrent, et les jeux vidĂ©os me manquĂšrent. Je commença par jouer Ă  quelques jeux d’antan qui m’attirait, comme FF III, IV, V, VIII et IX, LBA 2, Ecco the dauphin, les vieux Megaman puis je me mis sur des jeux rĂ©cents, dans un premier temps sur portable 3DS, en sĂ©lectionnant les jeux dans le top des meilleurs.

Et, franchement… DĂ©ception. Mario kart 3Ds, Bravely Defaut, Pokemon Y, Zelda ocarina of time, Mario & Luigi dream team…
Non pas que ces jeux soient mauvais, bien au contraire, mais aucun ne m’aura fait vibrer comme j’ai pu vibrer avec les jeux d’antan. Bien sĂ»r, il y a l’aspect “je suis devenu trop vieux” qui rend mon amusement plus difficile Ă  contenter, mais le problĂšme majeur de ces jeux, c’est l’originalitĂ© zĂ©ro. En fait, c’est bien simple : sur tout les meilleurs jeux de n’importe quelle console, la majoritĂ© sont des suites de suites de licences existantes depuis des annĂ©es.
Et donc, on me promettait des jeux exceptionnels, je n’ai vu que des bons jeux sans surprise. Pokemon Y est plus beau et plus complet que Pokemon bleu, mais il n’apporte rien de majeur, idem pour Mario kart.
Ocarina of time est magnifique et immersif, tout comme Zelda 3 l’Ă©tait dĂ©jĂ .
Bravely defaut aurait certainement Ă©tĂ© le RPG du siĂšcle… Au siĂšcle dernier.
Dream team est un bon RPG, mais il n’apporte rien dans le domaine.

En fait, mis Ă  part les graphismes, le cƓur du jeu vidĂ©o n’a pas Ă©voluĂ© depuis l’Ă©poque de la NES et de la super nes. Les jeux d’antan n’ont pas Ă  pĂąlir par rapport aux jeux prĂ©sentes. Bien sĂ»r, pour des enfants commençant par les consoles nouvelles gĂ©nĂ©ration; ils vont vibrer comme j’ai vibrĂ© Ă©tant enfant, car ces jeux conservent toutes les qualitĂ©s des premiers opus avec des graphismes actualisĂ©s, mais pour des personnes adultes ou celles ayant jouĂ© Ă  des versions antĂ©rieurs, ces nouveaux jeux n’apportent que si peu. L’avenir du jeu vidĂ©o passerait-il par le renouvellement infini des licences connues sans aucune prise de risque ? Les anciens joueurs sont-ils condamnĂ©s Ă  ne trouver que des remake des jeux qui les auront bercĂ©s dans leur enfance ? On dirait bien que oui.

Certains me rĂ©torqueront que j’exagĂšre et qu’il y a encore des jeux innovants qui arrivent, c’est vrai, mais ils sont rares, trĂšs rares.
On me dira alors que vu les coĂ»ts de dĂ©veloppement actuel, les Ă©diteurs prĂ©fĂšrent miser sur du sĂ»r, et c’est tout Ă  fait vrai, le but n’est pas de les ruiner et de tuer les jeux vidĂ©os, mais plutĂŽt que de tout miser sur les graphismes, ils feraient mieux des fois de ce concentrer sur le gameplay, comme le font certains dĂ©veloppeurs indĂ©pendants.
Plus facile Ă  dire qu’Ă  faire, c’est vrai, c’est une grosse prise de risque qui doit non seulement faire face aux critiques, aux joueurs, Ă  la qualitĂ© mais aussi Ă  la concurrence, mais c’est en dĂ©pit des joueurs.

Comme le cinĂ©ma, le jeu vidĂ©o s’engage dans une voie sans issue, trĂšs rentable et vendeuse, mais pour combien de temps ? Le public ne va t-il pas se lasser Ă  un moment ou Ă  un autre ?

Popularity: 16% [?]

Claymore, le berserk au féminin !
C’Ă©tait en tout cas la premiĂšre impression que l’anime donnait, avec un monde mĂ©diĂ©val rempli de monstres, sauf que l’hĂ©roĂŻne Ă©tait une Claymore, une femme blonde mi-humaine, mi-monstre.
Je commença donc par l’anime que j’ai bien aimĂ©, je lui mettrais 8/10 sans souci, surtout de par ses surprises, mais l’anime dĂ©vie rapidement par rapport au manga, et pour cause : il a Ă©tĂ© produit alors que le manga n’Ă©tait pas fini.

Claymore

Mais dĂ©sormais, c’est chose faite : le manga, c’est fini, 155 chapitres en tout et pour tout.
On peut donc se jeter sur le manga mĂȘme en ayant vu l’anime, comme pour FMA, l’histoire du dĂ©part Ă©tant identique, la suite change du tout au tout et ça nous donne 2 histoires vraiment diffĂ©rentes, et c’est tant mieux. L’anime se finit beaucoup plus rapidement et la fin est moyenne, le manga, lui, va prendre une toute autre tournure et sera beaucoup plus long, pour notre grand bonheur.

Mais revenons au dĂ©but, et parlons un peu histoire. Claire est une Claymore. Une Claymore, c’est une personne transformĂ©e Ă  moitiĂ© en dĂ©mon, chargĂ© de traquer et de tuer les dĂ©mons qui posent problĂšmes, car se fondant dans la population et la dĂ©vorant. Seul les Claymore sont capables de les trouver, d’oĂč leur intĂ©rĂȘt.
On va donc suivre dans un premier temps l’Ă©volution de Claire, une Claymore plutĂŽt faible, mais qui semble avoir un but tout autre que la quĂȘte de puissance bĂȘte et mĂ©chante… Et l’auteur nous rĂ©vĂ©lera le pourquoi, en nous montrant assez rapidement le passĂ© de Claire, son rapport avec les Claymore, son vĂ©ritable but et le pourquoi de son passage en Claymore !

Sur le fond, c’est trĂšs Berserk en fait, puisque le dĂ©roulement de l’histoire, son but et ses causes sont les mĂȘmes : recherche de vengeance qui aboutira au vĂ©ritable but de l’hĂ©ro(ĂŻne) et Ă  sa personnalitĂ©, et au niveau dĂ©roulement, c’est la mĂȘme : on commence par du prĂ©sent, on retourne au passĂ© et on repasse au prĂ©sent avec une Ă©volution. Identique, vous dis-je.
Mais sur la forme, ça n’a rien Ă  voir : Claymore est beaucoup moins sombre et beaucoup moins mĂ©diĂ©val, et je dirais aussi : beaucoup moins dĂ©taillĂ©. Berserk reste LA rĂ©fĂ©rence dans le domaine, et Claymore ne lui arrive pas Ă  la cheville. Ça, c’est dit. Mais ça ne veut pas dire que Claymore est un mauvais manga, loin de la !

Au niveau dĂ©fauts, je dirais 2 choses : le rythme de parution, un chapitre par mois, c’est trÚÚÚÚÚÚÚÚÚÚÚÚs long et plutĂŽt frustrant. Mais si vous avez lu les mangas, je doute que ça vous aura perturbĂ©. Et puis, au niveau parutions, Berserk ne fait pas forcĂ©ment mieux…
Non, en fait, le seul dĂ©faut que je lui trouve, c’est quelques longueurs Ă  certains moments. Il n y a pas vraiment de temps morts, mais certaines sĂ©quences ne sont pas trĂšs intĂ©ressantes, et c’est un peu dommage d’avoir ces pertes de rythmes… Qui ne durent pas forcĂ©ment trĂšs longtemps, mais on y perd en qualitĂ©, c’est dommage. Et puis, quand une partie est moins intĂ©ressante, au rythme d’un chapitre par mois, c’est vraiment trĂšs long.

Pour le reste, l’histoire reste intĂ©ressante tout le long, avec de nombreux rebondissements et une qualitĂ© de dessin constante, soit, du trĂšs haut niveau. Je ne peux hĂ©las pas plus dĂ©tailler au risque de spoiler le manga, mĂȘme si, au fond, la trame est simpliste.
La fin est ultra prĂ©visible, voir, ultra attendue, Ă  tel point que mĂȘme si elle n’apporte aucune surprise, on la ressent comme une sorte de soulagement.

Le bilan ? Un manga sympa, assez classique mais dont les personnages sont suffisamment riches et l’univers suffisamment travaillĂ© pour qu’on passe un bon moment dessus, que ce soit pour l’anime ou le manga, avec un avantage pour le manga puisque beaucoup plus long, et donc plus profond. Je lui mettrais un 15/20.

Clare claymore anime and manga 28807143 512 384 Claymore manga

Claymore

Claymore

Claymore

Popularity: 44% [?]

Un livre commencĂ© il y’a trÚÚÚÚÚÚÚÚÚÚÚÚs longtemps, quasiment en mĂȘme temps que GaĂŻana, c’est vous dire. Seulement, comme pour ce dernier, le crash disque m’a obligĂ© Ă  tout recommencer, et je n’Ă©tais pas trĂšs motivĂ©, car son agencement fut assez laborieux. En effet, dĂ©responsabilitĂ© sociale, son titre, est un livre qui traite… De tout et de rien, c’est un livre plus ou moins fourre tout, dont sa ligne Ă©ditoriale -il y en a quand mĂȘme une- est la dĂ©responsabilitĂ© sociale, justement, vous savez, ce fabuleux concept qui ne vous rend responsable de rien, ou cet autre concept ou votre supĂ©rieur sera toujours responsable de vos actes, vous dĂ©douanant totalement. Plus que ce concept, c’est un retour aux source que j’espĂšre faire entrevoir Ă  toutes et Ă  tous, c’est Ă  dire, un futur renouant avec la nature -le sous titre du livre- qui nous responsabilisera sans pour autant nous faire jeter toute notre technologie, malgrĂ© ce que certaines mauvaises langues disent.

Bref, un livre qui a pour but de vous faire réfléchir sur certains sujets, mais aussi et surtout, de vous faire agir, en adéquation avec un concept écologique qui ne vous coutera rien, en tout cas pas plus que votre vie actuelle.

null

Popularity: 16% [?]