Co-nature | Mes-idées

Mes-idées.com

Mes créations et points de vue

Ahhhh, sim city, ou l’art de crĂ©er une ville en 3 clics !

De mon cĂ´tĂ©, l’aventure sim city est assez maigre : mis Ă  part sur la SNES, je n’ai jouĂ© Ă  aucun opus, je ne pourrais donc pas vous commencer l’Ă©volution de la saga, et vais me concentrer sur ce 5ème opus, puisque, 20 ans après, il n’a rien Ă  voir avec l’opus de la SNES.

Sim city 5, c’est un jeu de gestion de crĂ©ation de ville, ou nous nous trouvons dans la peau du maire qui doit tout gĂ©rer, de l’emplacement des routes Ă  l’emplacement des centrales d’Ă©nergie. Ce sim city se base exclusivement sur les routes : vous ne pouvez rien construire sans route Ă  cĂ´tĂ©, il vous faudra donc commencer par les routes, et dĂ©jĂ  lĂ , vous avez de quoi faire ! Entre la route de terre et la route Ă  4 voies avec tram, de nombreux intermĂ©diaires vous sont proposĂ©s, et c’est tant mieux. Le mieux Ă©tant de commencer par des routes de taille moyenne, il est toujours possible de les amĂ©liorer par la suite, et ceci est une excellente idĂ©e. Lors du tracĂ© de la route, autre excellente idĂ©e, un quadrillage vous aide afin d’optimiser vos futurs quartiers: le quadrillage vous permet de faire des quartiers ni trop grands, ni trop petits, car si trop petits, les bâtiments ne pourront pas s’y dĂ©velopper de façon optimale (ils resteront petits), et si trop grands, eh bien, il y’aura des vides, les structures ne pouvant pas se dĂ©velopper de façon illimitĂ©e non plus.
Une fois les routes implantĂ©es, hop lĂ , vous pouvez y mettre ce que vous voulez, zone rĂ©sidentielle, zone commerciale, zone industrielle, pompe d’eau, parc, usine d’Ă©nergie (Ă©olien, pĂ©trole, charbon, etc), Ă©cole, pompiers… Je vais pas faire la liste, ce serait trop long, mais sachez que les choix sont Ă©normes, et vous permettent de faire Ă  peu près tout et n’importe quoi, ce qui est extrĂŞmement jouissif.
D’autant plus que vous avez la possibilitĂ© de spĂ©cialiser votre ville, ville de ressources, de jeux, de tourisme, selon le terrain et vos envies, tout est possible, ou presque.

Passons Ă  une description plus gĂ©nĂ©rale, je ne vais pas faire dans le dĂ©tail, j’imagine que tout le monde connait le principe de Sim city, concentrons nous donc sur les spĂ©cificitĂ©s de cet opus.
Tout d’abord, sachez que vous ne serez jamais seul : toutes les cartes proposent plusieurs emplacements, et des joueurs peuvent vous rejoindre Ă  tout moment, ce qui axe ce Sim city Ă  un cĂ´tĂ© communautaire digne de notre Ă©poque jeux en ligne, mais qui peut frustrer si tu avais l’intention de tout faire toi mĂŞme, mĂŞme si il reste la possibilitĂ© de prendre une carte et de t’approprier tout les emplacements.
En parlant d’emplacements, vous l’aurez peut ĂŞtre compris, mais du coup, comme il y’a plusieurs emplacements, plusieurs villes, avec possibilitĂ© de liens avec ces villes, fatalement, lesdites villes sont limitĂ©es en place, ce qui peut ĂŞtre frustrant. Il est toujours possible de faire des villes de plusieurs centaines de milliers d’habitants, mais pour flirter avec le million, il faudra alors comptez non pas sur la ville, mais sur la rĂ©gion ! Un peu dĂ©cevant d’un cĂ´tĂ©, mais plus logique de l’autre, et puis, mĂŞme avec votre terrain limitĂ©, vous aurez de quoi faire.
Car oui, Sim city 5 est riche, et propose des centaines, voir des milliers d’interactions (je n’ai pas comptĂ© :p) ! Vous aurez toujours des choses Ă  faire, vos citoyens ayant toujours des choses Ă  dire et Ă  critiquer.

Je pense que l’inconvĂ©nient majeur reste dans la multiplicitĂ© des villes ; oui, d’un cĂ´tĂ©, ça enrichit le jeu, mais de l’autre, ça vous force Ă  multiplier les villes, et donc, Ă  ne pas dĂ©velopper comme vous voudriez chacune d’entre elle, Ă  moins vous attachez qu’Ă  la mĂ©galopole que vous aviez crĂ©er dans Sim city sur SNES ou tout Ă©tait Ă©norme et carrĂ© ! Cela donne un style de jeu diffĂ©rent, plus communautaire, mais plus Ă©vasif d’un certain point de vue. Difficile de dire si c’est un dĂ©faut ou une qualitĂ©, ça dĂ©pendra des gens et de leur Ă©tat d’esprit.

Pour le reste, parlons un peu technique. Sim city 5 est beau, ce n’est Ă©videmment pas dĂ©taillĂ© Ă  mort, mais il est possible de zoomer jusqu’Ă  voir les habitants, très bien animĂ©s et très nombreux, avec voitures, camions de voitures, pompiers, tram, bus, bâtiments en construction, finis, petites animations lors d’incendies, manifestations, etc, etc. C’est très complet ! Et tout en 3d s’il vous plait, avec possibilitĂ© de tourner Ă  360°.
Bien sĂ»r, ça n’atteint pas les graphismes du dernier FPS Ă  la mode, mais ce n’est pas le style de jeu adaptĂ© pour cela, et les graphismes restent excellents et largement satisfaisants pour ce style.
Au niveau des musiques, très agrĂ©ables, rien Ă  redire. Les sons et bruitages, par contre, mĂŞme s’ils sont bien faits et rĂ©alistes, lorsque ta ville sera relativement dĂ©veloppĂ©, il y’aura souvent des cambriolages, feu et ambulances, donc les sirènes seront omniprĂ©sentes, ce qui est un peu Ă©nervant :/
Concernant les contrĂ´les, c’est très intuitif et bien fait : facile et rapide Ă  ouvrir, les menus sont clairs, les cartes sont nombreuses et dĂ©taillĂ©es, bref, c’est complet et vraiment pratique, rien Ă  dire de ce cĂ´tĂ©.

Revenons au multijoueurs. Étonnamment, je le trouve assez mal fait au niveau du salon, impossible de trier les parties ni les cartes, un tri pour les cartes libres et/ou un tri avec un nombre de joueurs max aurait Ă©tĂ© bienvenue, c’est d’autant plus dommage que cet opus se concentre sur le cĂ´tĂ© multi, mais en oublie les fondamentaux : pas de canal de discussions, pas de tri, peu d’interactions, au final, si ce n’est uniquement dans la rĂ©gion.
Et Ă  ce sujet, le système n’est pas parfait : si tu dĂ©butes et que tes voisins sont dĂ©jĂ  des mĂ©galopoles, cela te facilitera Ă©normĂ©ment le jeu vu que bien des infrastructures ne te seront pas nĂ©cessaires. A l’inverse, si tu possèdes une grosse ville et qu’un nouveau dĂ©barque, il ne te sera d’aucune utilitĂ© pendant un bon moment… Les interactions rĂ©elles sont donc malgrĂ© tout limitĂ©es, Ă  moins de commencer une carte en mĂŞme temps, mais sans canal de discussion, difficile de trouver des gens partants….

Bref, un multi pas forcĂ©ment excellent, qui ne rĂ©vèle toute ses richesses qu’Ă  certaines conditions.

Pour finir, il faut quand mĂŞme que je mentionne le plus gros dĂ©faut du jeu, inhĂ©rent Ă  tout les opus : la lassitude. DĂ©jĂ  sur SNES, je me souviens que si je jouais plusieurs heures d’affilĂ©es, je terminais toujours pas sauvegarder puis Ă  tout casser (par l’intermĂ©diaire des catastrophes naturelles). LĂ , tu peux mĂŞme pas, il faut qu’elles viennent d’elles mĂŞme avant que tu puisses les dĂ©clencher, frustrant :(
Mais surtout, c’est pour vous dire qu’Ă  moins de vous jeter corps et âme dans le jeu, ce n’est pas un jeu dont tu peux jouer plusieurs centaines d’heures aussi facilement qu’un RPG : vu que les cartes sont dĂ©limitĂ©es, et vu qu’au final, tu fais un peu toujours la mĂŞme chose, eh bien, tu vas plus ou moins rapidement t’en lasser, et pas forcĂ©ment y revenir quotidiennement… Ah tiens, d’ailleurs… LĂ , je n’y avais pas jouĂ© pendant un moment, donc, forcĂ©ment, mise Ă  jour, et lĂ , surprise ! Toutes mes sauvegardes effacĂ©es ! Alors, je relativise, je n’avais pas grand chose, tout juste une ville de plus de 100000 habitants, une autre de 60000 et une autre que je venais de dĂ©buter, mais quant mĂŞme : si on ne peut mĂŞme pas se fier Ă  leur sauvegarde, quel est l’intĂ©rĂŞt de tout faire online ? Pourquoi ne pas donner la possibilitĂ© de sauvegarder sur son disque dur, et d’y pouvoir jouer en solo ? Un choix assez Ă©trange.

Bref, tout ça pour dire que Sim city 5 est un bon jeu, original et rafraichissant, dans le genre, mĂŞme si plusieurs clones existent dĂ©sormais, ce genre de jeu reste -heureusement d’un cĂ´tĂ©- assez rare et uniques, cela permet de varier ses styles de jeu, et vu la qualitĂ© technique et les nombreuses interactions de ce jeu, il y’a de quoi faire. Le gros dĂ©faut du jeu Ă©tant sa lassitude de par son action assez faiblarde et ce, mĂŞme si vous accĂ©lĂ©rez le jeu au maximum. Un bon jeu, donc, mais pas forcĂ©ment Ă  acheter au prix fort, Ă  jouer de temps en temps, Ă  l’occasion.
Tiens, j’y pense, ce serait marrant de recrĂ©er sa propre ville et de l’envoyer Ă  sa mairie pour leur montrer leur incompĂ©tence Ă  diriger la ville :p Ou comment troller avec un jeu du tempĂ©rament de Sim city ^^

Sim city 5

Sim city 5

Sim city 5

Sim city 5

Sim city 5

Sim city 5

Popularity: 31% [?]

Oui, j’avoue, je ne suis pas très original niveau titres.

Dans la continuitĂ© de la new prĂ©cĂ©dente, Co-nature se voit dĂ©sormais doter d’une pleine page par rapport aux aliments de saisons, comme ça, plus besoin d’attendre d’ĂŞtre Ă  un mois donnĂ© pour savoir quoi manger.

J’ai rajoutĂ© l’huile de palme dans les ingrĂ©dients Ă  risque sur sha-ka.info.

Et puis surtout, surtout, sur Anichiban, je ne l’avais pas indiquĂ© avant, mais le site partage dĂ©sormais certaines rubriques, qui Ă©taient totalement vides, avec d’autres sites, plus ou moins leader dans leur domaine (site francophone en tout cas).
Cela concerne la rubrique Figurines et, depuis peu, la rubrique petites annonces.
Ceci pour donner plus de visibilitĂ© au site, le rendre moins isolĂ©, et donner Ă  ces rubriques des nouveautĂ©s rĂ©gulières, ce qui n’Ă©tait plus le cas depuis longtemps.
La rubrique vidĂ©os s’est aussi vu remaniĂ©e, dĂ©sormais, exit les vidĂ©os Ă  uploader, on passe Ă  une nouvelle ère, celle des sites de partages comme youtube et dailymotion ; dĂ©sormais, proposez les meilleures amv que vous avez pu voir en soumettant un simple lien !

Popularity: 6% [?]

Une petite nouveautĂ© pour www.co-nature.com : l’apparition, dans le menu en bas Ă  gauche, des fruits, lĂ©gumes, aromates, salades et champignons de saison.

Ceci afin d’appuyer le cĂ´tĂ© “bio” du site, en redĂ©finissant quoi manger Ă  quelle pĂ©riode, parce que, non, les fraises en hiver, c’est tout sauf Ă©cologique, bien au contraire mĂŞme, puisqu’en plus d’avoir des fraises fades, sans goĂ»t ou presque, il faut savoir que leur production aura coĂ»tĂ© des milliers de tonnes de produits chimiques et d’emballages plastiques, employant en plus gĂ©nĂ©ralement de la main d’œuvre pas bien chèrement payĂ©e…

Comme cela, plus d’excuse pour manger de saison :)

Popularity: 6% [?]

Pour me remettre un peu dans le codage, je me suis dĂ©cidĂ© de remettre Ă  neuf les rubriques qui ont Ă©tĂ© dĂ©laissĂ©es depuis fort longtemps. Alors, rien de fantastique, rien de changĂ© sur le fond, mais ça m’a au moins permis de m’y retrouver dans le codage, et puis d’apprendre de nouvelles choses, mine de rien, le css a bien Ă©voluĂ© depuis.

J’en ai aussi profitĂ© pour partager aussi les liens de vente, comme ça, si vous aimez certaines musiques, vous n’avez pas d’excuse Ă  ne pas acheter l’album !
Allez, j’arrĂŞte de vous faire languir, voici la page des musiques, pour que tout le monde puisse se rendre compte que non, la musique japonaise, ce n’est pas ce que vous pouvez entendre dans les restaurants japonais.

http://sha-ka.info/Musiques.php

J’en ai aussi profitĂ© pour dĂ©poussiĂ©rer le reste du site. DĂ©jĂ , j’ai (enfin) supprimĂ© tout le spam qui avait pourri le site, et j’ai mis en place un système qui, je l’espère, va enfin anĂ©antir ce spam incessant.
Puis, j’ai un chouĂŻa dĂ©poussiĂ©rer le code, donc Ă  ce niveau, rien ne sera visible pour les visiteurs.
Mais surtout, j’ai changĂ© certaines couleurs, qui ne collaient vraiment pas au site, dĂ©sormais, je crois que le site est nettement plus agrĂ©able visiblement. N’hĂ©sitez pas Ă  me dire ce que vous en pensez, et n’hĂ©sitez pas Ă  remplir le site qui n’attend que vos avis :-)
http://sha-ka.info

Mise Ă  jour : continuant sur ma lancĂ©e, j’ai un peu continuĂ© Ă  remettre Ă  neuf. En premier lieu, Grenier Nico, au niveau des cadres notamment.

Sinon, j’ai aussi dĂ©poussiĂ©rer la page des partenaires et sites que je conseille, enfin, plus que dĂ©poussiĂ©rer, c’est plutĂ´t totalement refait, puisque plusieurs liens ont disparu et que d’autres ont apparu, alors que niveau design, j’en ai fait quelque chose de nettement plus joli. VoilĂ  voilĂ .
Reste 2 gros morceaux : Lost Elision et Anichiban. Une date ? Non :-)

Popularity: 7% [?]

Depuis quelques jours, le site http://www.co-nature.com était infecté par un trojan, via une iframe.

Depuis hier soir, il a Ă©tĂ© Ă©radiquĂ©, dĂ©solĂ© pour l’attente.

Popularity: 6% [?]

Un petit article sympa pour Co-nature, dans le magazine Ă©co Sud Alsace, un magazine spĂ©cialisĂ© sur les nouvelles entreprises du -vous l’aurez devinĂ©- sud de l’Alsace.

Co-Nature Sud Alsace

(cliquez pour agrandir)

Popularity: 6% [?]

Cela faisait un moment que c’Ă©tait prĂ©vu, mais, comme souvent, des retards ont Ă©tĂ© cumulĂ©s, pour atteindre cette fois 2 mois de retard… Ça va encore, j’ai dĂ©jĂ  eu pire, mais tout de mĂŞme.

Bref, désormais, et comme il aurait du être fait dès le départ, un oubli malheureux, Co-Nature vous propose une carte de France vous permettant de choisir la région que vous désirez.
Il est Ă  tout moment possible de revenir sur “toutes les rĂ©gions”, comme d’en changer.

La carte est disponible sur la page d’accueil tandis que le menu de changement de rĂ©gions est disponible sur toutes les pages : intuitif et rapide :-)

Pour le moment, vous trouverez surtout des produits du sud… Allez allez, les producteurs des autres rĂ©gions, ne soyez pas timides, n’hĂ©sitez pas : la mise en vente de tout produit est gratuite et illimitĂ©e !

Popularity: 6% [?]

Quelques nouvelles sur Co-Nature, un site qui m’en a fait bien baver. En fait, chaque amĂ©lioration/Ă©volution prend Ă©normĂ©ment de temps, et de mois en mois, les annĂ©es dĂ©filent sans que Co-Nature ne se construise vraiment.

Enfin, jusqu’Ă  prĂ©sent, car dĂ©sormais, Co-Nature s’est vu greffer trois modules forts intĂ©ressants : les commentaires, les notes et l’affiliation.
DĂ©sormais, vous pourrez donc commenter les produits achetĂ©s mais aussi les noter, ceci se rajoute au lien facebook dĂ©jĂ  existant, qui vous permet de publier sur votre mur, en un clic, j’en profite pour vous filer le lien du groupe facebook, et vous pouvez aimer le site en cliquant simplement sur “j’aime” en bas Ă  gauche, sous le menu.

Mais la plus grosse nouveautĂ©, c’est l’affiliation : dĂ©sormais, tout les membres peuvent promouvoir le site avec leur propre url, qui leur permet de gagner des commissions sur les visiteurs qui s’inscriront et achèteront des produits, sans limitation de filleuls et sans aucune limitation de ventes : en clair, si vous avez 1000 filleuls qui achètent rĂ©gulièrement sur le site, vous pourrez engendrez un revenu des plus sympathiques, sans aucune contrainte :)

Quelques bannières sont aussi arrivées :

Co-Nature

Co-Nature

Co-Nature

Pour moi, Co-Nature est donc totalement opĂ©rationnel, et cette fois, pour de vrai, je vais lancer la promotion sur le court, moyen et long terme afin de pĂ©renniser le site, car, malgrĂ© les annĂ©es qui se sont Ă©coulĂ©es depuis l’idĂ©e et sa mise en Ĺ“uvre, je crois toujours en ce projet, et je pense vraiment qu’il a un gros potentiel, surtout parce qu’il pourra convenir Ă  tous : particuliers, associations, professionnels, jardiniers, maraichers, apiculteurs, vĂ©gĂ©tariens, et, plus gĂ©nĂ©ralement, consommateurs, ce qui ouvre des possibilitĂ©s Ă©normes.

Reste un dernier module qui n’a pas encore Ă©tĂ© fait : la promotion des produits, uniquement applicable par les vendeurs, et qui prendra tout son sens une fois que le site aura vraiment dĂ©collĂ©.

Popularity: 6% [?]

J’avoue. Je n’y croyais plus. Non, pas que je pusse Ă©crire 6 articles en un mois (un record), je veux parler de Co-nature. Vous ne vous souvenez pas ? Normal…

La première fois que j’en ai parlĂ©, c’Ă©tait.. Eh eh eh. Ah ah ah. Uh uh uh. Je ris jaune, je prĂ©cise.
En octobre 2008 !!
Tout joyeux, je demandais aux lecteurs d’attendre NoĂ«l. Mais divers problèmes arrivèrent… Non, un seul en fait : le dĂ©veloppeur (enfin, dĂ©veloppeuse plutĂ´t) ne me donna plus de nouvelles pendant un sacrĂ© long moment. Plus rien, que pouet. Multipliant les messages et les appels, mai 2009, j’arrive enfin Ă  obtenir ce que je veux. Ou pas. Le site est une catastrophe ambulante, et seul le design correspond Ă  mes attentes. En clair, il n’est pas gĂ©rable.

Bref, j’ai du le recommencer Ă  zĂ©ro, et cette fois, les dĂ©lais furent respectĂ©s. Sauf qu’il manquait trop de choses au site pour pouvoir le lancer. Finalement, après rajouts, je dĂ©cida de lancer le site vers mai 2010, comme annoncĂ© ici.
Sauf que le site n’Ă©tait pas fignolĂ© ; je dĂ©cida, une fois encore, de retarder son lancement, et en profita pour refaire intĂ©gralement son design. HĂ©las, le projet pris encore du retard, et l’Ă©tĂ© 2010 passa, voir l’automne.
Nous sommes le 30 novembre (1er dĂ©cembre, presque), et cette fois, c’est certain : le site est terminĂ©. Il manque deux modules, en fait, mais ils ne sont pas forcĂ©ment indispensables, et devraient arriver bien vite. Le site a Ă©tĂ© testĂ© et retestĂ© plusieurs dizaines de fois Ă  toutes les pages ou presque, niveau bugs, tout devrait ĂŞtre rĂ©glĂ©.

Donc, le voici, le voila, le site mystère qui ne l’est plus depuis un moment parce qu’il est indiquĂ© dans les liens, j’ai nommĂ© : http://www.co-nature.com !!

Youhou !! Initialement nommĂ© “co-nexion”, son nom a un chouĂŻa changĂ© pour mieux coller Ă  son sujet, j’ai nommĂ©, la nature.
En effet, Co-Nature vous permet d’acheter et de vendre des produits rĂ©gionaux de qualitĂ©, pouvant vous faire dĂ©couvrir de nouvelles saveurs de par le monde entier !
Que vous soyez professionnel ou particulier, acheteur ou vendeur, que vous ayez envie d’exotisme ou de nouvelles saveurs, ou que vous ayez un surplus Ă  revendre ou si vous ĂŞtes Ă  la recherche de nouveaux marchĂ©s, Co-Nature est fait pour vous.

A noter que, lancement oblige, la boutique est affreusement vide, pour le moment : pour dĂ©buter, je vais d’abord regarder du cĂ´tĂ© des potentiels vendeurs afin de remplir la boutique, et ensuite, sus aux acheteurs du monde entier, pour que cette boutique devienne la votre !

Popularity: 6% [?]