2013 mai | Mes-idées

Mes-idées.com

Mes créations et points de vue

Ah ah ah ! Vous ne l’attendiez plus, avouez. Bon ok, en fait, personne ne l’attendait, mais peu importe : voici enfin l’Ă©pisode 8, Aria the animation !


Anichiban 8 - Aria the animation par f1130043383

Un Ă©pisode laborieux Ă  faire, tant au niveau de l’Ă©criture, que je ne trouve pas forcĂ©ment gĂ©niale, qu’au niveau du montage : dur de trouver des extraits qui colle… Et au final, j’ai l’impression que c’est un de mes moins bons Ă©pisodes de la saga… DĂ©jĂ  qu’il n’y en a pas des masses, si en plus ils sont pas top… Je sais pas, j’ai rĂ©essayĂ© mais sans succès, c’est pourquoi, pour passer Ă  autre chose, je me suis quant mĂŞme dĂ©cidĂ© Ă  le boucler. Allez, si vous voulez en savoir plus sur cet anime qui est malgrĂ© tout excellent, Ă  mon goĂ»t, venez voir le mini site d’Anichiban ! Et avant ça, pour une meilleure idĂ©e, venez voir le test complet fait sur ce blog. Alice ♥

Popularity: 11% [?]

Ahhhh, sim city, ou l’art de crĂ©er une ville en 3 clics !

De mon cĂ´tĂ©, l’aventure sim city est assez maigre : mis Ă  part sur la SNES, je n’ai jouĂ© Ă  aucun opus, je ne pourrais donc pas vous commencer l’Ă©volution de la saga, et vais me concentrer sur ce 5ème opus, puisque, 20 ans après, il n’a rien Ă  voir avec l’opus de la SNES.

Sim city 5, c’est un jeu de gestion de crĂ©ation de ville, ou nous nous trouvons dans la peau du maire qui doit tout gĂ©rer, de l’emplacement des routes Ă  l’emplacement des centrales d’Ă©nergie. Ce sim city se base exclusivement sur les routes : vous ne pouvez rien construire sans route Ă  cĂ´tĂ©, il vous faudra donc commencer par les routes, et dĂ©jĂ  lĂ , vous avez de quoi faire ! Entre la route de terre et la route Ă  4 voies avec tram, de nombreux intermĂ©diaires vous sont proposĂ©s, et c’est tant mieux. Le mieux Ă©tant de commencer par des routes de taille moyenne, il est toujours possible de les amĂ©liorer par la suite, et ceci est une excellente idĂ©e. Lors du tracĂ© de la route, autre excellente idĂ©e, un quadrillage vous aide afin d’optimiser vos futurs quartiers: le quadrillage vous permet de faire des quartiers ni trop grands, ni trop petits, car si trop petits, les bâtiments ne pourront pas s’y dĂ©velopper de façon optimale (ils resteront petits), et si trop grands, eh bien, il y’aura des vides, les structures ne pouvant pas se dĂ©velopper de façon illimitĂ©e non plus.
Une fois les routes implantĂ©es, hop lĂ , vous pouvez y mettre ce que vous voulez, zone rĂ©sidentielle, zone commerciale, zone industrielle, pompe d’eau, parc, usine d’Ă©nergie (Ă©olien, pĂ©trole, charbon, etc), Ă©cole, pompiers… Je vais pas faire la liste, ce serait trop long, mais sachez que les choix sont Ă©normes, et vous permettent de faire Ă  peu près tout et n’importe quoi, ce qui est extrĂŞmement jouissif.
D’autant plus que vous avez la possibilitĂ© de spĂ©cialiser votre ville, ville de ressources, de jeux, de tourisme, selon le terrain et vos envies, tout est possible, ou presque.

Passons Ă  une description plus gĂ©nĂ©rale, je ne vais pas faire dans le dĂ©tail, j’imagine que tout le monde connait le principe de Sim city, concentrons nous donc sur les spĂ©cificitĂ©s de cet opus.
Tout d’abord, sachez que vous ne serez jamais seul : toutes les cartes proposent plusieurs emplacements, et des joueurs peuvent vous rejoindre Ă  tout moment, ce qui axe ce Sim city Ă  un cĂ´tĂ© communautaire digne de notre Ă©poque jeux en ligne, mais qui peut frustrer si tu avais l’intention de tout faire toi mĂŞme, mĂŞme si il reste la possibilitĂ© de prendre une carte et de t’approprier tout les emplacements.
En parlant d’emplacements, vous l’aurez peut ĂŞtre compris, mais du coup, comme il y’a plusieurs emplacements, plusieurs villes, avec possibilitĂ© de liens avec ces villes, fatalement, lesdites villes sont limitĂ©es en place, ce qui peut ĂŞtre frustrant. Il est toujours possible de faire des villes de plusieurs centaines de milliers d’habitants, mais pour flirter avec le million, il faudra alors comptez non pas sur la ville, mais sur la rĂ©gion ! Un peu dĂ©cevant d’un cĂ´tĂ©, mais plus logique de l’autre, et puis, mĂŞme avec votre terrain limitĂ©, vous aurez de quoi faire.
Car oui, Sim city 5 est riche, et propose des centaines, voir des milliers d’interactions (je n’ai pas comptĂ© :p) ! Vous aurez toujours des choses Ă  faire, vos citoyens ayant toujours des choses Ă  dire et Ă  critiquer.

Je pense que l’inconvĂ©nient majeur reste dans la multiplicitĂ© des villes ; oui, d’un cĂ´tĂ©, ça enrichit le jeu, mais de l’autre, ça vous force Ă  multiplier les villes, et donc, Ă  ne pas dĂ©velopper comme vous voudriez chacune d’entre elle, Ă  moins vous attachez qu’Ă  la mĂ©galopole que vous aviez crĂ©er dans Sim city sur SNES ou tout Ă©tait Ă©norme et carrĂ© ! Cela donne un style de jeu diffĂ©rent, plus communautaire, mais plus Ă©vasif d’un certain point de vue. Difficile de dire si c’est un dĂ©faut ou une qualitĂ©, ça dĂ©pendra des gens et de leur Ă©tat d’esprit.

Pour le reste, parlons un peu technique. Sim city 5 est beau, ce n’est Ă©videmment pas dĂ©taillĂ© Ă  mort, mais il est possible de zoomer jusqu’Ă  voir les habitants, très bien animĂ©s et très nombreux, avec voitures, camions de voitures, pompiers, tram, bus, bâtiments en construction, finis, petites animations lors d’incendies, manifestations, etc, etc. C’est très complet ! Et tout en 3d s’il vous plait, avec possibilitĂ© de tourner Ă  360°.
Bien sĂ»r, ça n’atteint pas les graphismes du dernier FPS Ă  la mode, mais ce n’est pas le style de jeu adaptĂ© pour cela, et les graphismes restent excellents et largement satisfaisants pour ce style.
Au niveau des musiques, très agrĂ©ables, rien Ă  redire. Les sons et bruitages, par contre, mĂŞme s’ils sont bien faits et rĂ©alistes, lorsque ta ville sera relativement dĂ©veloppĂ©, il y’aura souvent des cambriolages, feu et ambulances, donc les sirènes seront omniprĂ©sentes, ce qui est un peu Ă©nervant :/
Concernant les contrĂ´les, c’est très intuitif et bien fait : facile et rapide Ă  ouvrir, les menus sont clairs, les cartes sont nombreuses et dĂ©taillĂ©es, bref, c’est complet et vraiment pratique, rien Ă  dire de ce cĂ´tĂ©.

Revenons au multijoueurs. Étonnamment, je le trouve assez mal fait au niveau du salon, impossible de trier les parties ni les cartes, un tri pour les cartes libres et/ou un tri avec un nombre de joueurs max aurait Ă©tĂ© bienvenue, c’est d’autant plus dommage que cet opus se concentre sur le cĂ´tĂ© multi, mais en oublie les fondamentaux : pas de canal de discussions, pas de tri, peu d’interactions, au final, si ce n’est uniquement dans la rĂ©gion.
Et Ă  ce sujet, le système n’est pas parfait : si tu dĂ©butes et que tes voisins sont dĂ©jĂ  des mĂ©galopoles, cela te facilitera Ă©normĂ©ment le jeu vu que bien des infrastructures ne te seront pas nĂ©cessaires. A l’inverse, si tu possèdes une grosse ville et qu’un nouveau dĂ©barque, il ne te sera d’aucune utilitĂ© pendant un bon moment… Les interactions rĂ©elles sont donc malgrĂ© tout limitĂ©es, Ă  moins de commencer une carte en mĂŞme temps, mais sans canal de discussion, difficile de trouver des gens partants….

Bref, un multi pas forcĂ©ment excellent, qui ne rĂ©vèle toute ses richesses qu’Ă  certaines conditions.

Pour finir, il faut quand mĂŞme que je mentionne le plus gros dĂ©faut du jeu, inhĂ©rent Ă  tout les opus : la lassitude. DĂ©jĂ  sur SNES, je me souviens que si je jouais plusieurs heures d’affilĂ©es, je terminais toujours pas sauvegarder puis Ă  tout casser (par l’intermĂ©diaire des catastrophes naturelles). LĂ , tu peux mĂŞme pas, il faut qu’elles viennent d’elles mĂŞme avant que tu puisses les dĂ©clencher, frustrant :(
Mais surtout, c’est pour vous dire qu’Ă  moins de vous jeter corps et âme dans le jeu, ce n’est pas un jeu dont tu peux jouer plusieurs centaines d’heures aussi facilement qu’un RPG : vu que les cartes sont dĂ©limitĂ©es, et vu qu’au final, tu fais un peu toujours la mĂŞme chose, eh bien, tu vas plus ou moins rapidement t’en lasser, et pas forcĂ©ment y revenir quotidiennement… Ah tiens, d’ailleurs… LĂ , je n’y avais pas jouĂ© pendant un moment, donc, forcĂ©ment, mise Ă  jour, et lĂ , surprise ! Toutes mes sauvegardes effacĂ©es ! Alors, je relativise, je n’avais pas grand chose, tout juste une ville de plus de 100000 habitants, une autre de 60000 et une autre que je venais de dĂ©buter, mais quant mĂŞme : si on ne peut mĂŞme pas se fier Ă  leur sauvegarde, quel est l’intĂ©rĂŞt de tout faire online ? Pourquoi ne pas donner la possibilitĂ© de sauvegarder sur son disque dur, et d’y pouvoir jouer en solo ? Un choix assez Ă©trange.

Bref, tout ça pour dire que Sim city 5 est un bon jeu, original et rafraichissant, dans le genre, mĂŞme si plusieurs clones existent dĂ©sormais, ce genre de jeu reste -heureusement d’un cĂ´tĂ©- assez rare et uniques, cela permet de varier ses styles de jeu, et vu la qualitĂ© technique et les nombreuses interactions de ce jeu, il y’a de quoi faire. Le gros dĂ©faut du jeu Ă©tant sa lassitude de par son action assez faiblarde et ce, mĂŞme si vous accĂ©lĂ©rez le jeu au maximum. Un bon jeu, donc, mais pas forcĂ©ment Ă  acheter au prix fort, Ă  jouer de temps en temps, Ă  l’occasion.
Tiens, j’y pense, ce serait marrant de recrĂ©er sa propre ville et de l’envoyer Ă  sa mairie pour leur montrer leur incompĂ©tence Ă  diriger la ville :p Ou comment troller avec un jeu du tempĂ©rament de Sim city ^^

Sim city 5

Sim city 5

Sim city 5

Sim city 5

Sim city 5

Sim city 5

Popularity: 29% [?]