ï»ż Guin saga | Mes-idĂ©es

Mes-idées.com

Mes créations et points de vue

Guin est un nom d’un personnage. Le mot peut prĂȘter Ă  confusion, mais ça n’a rien Ă  voir avec le mot en français (qui ne s’Ă©crit mĂȘme pas de la mĂȘme maniĂšre, oh le lourd).

Guin saga est un anime de 26 épisodes sorti début 2009 par les groupes Tenro Production ; Micott & Basara ainsi que le Group Tac.
Adaptation d’un manga ? Non. Et c’est lĂ  que ça devient intĂ©ressant. Pour ma part, je ne l’ai su qu’Ă  la fin. Mais Guin saga est issu d’une sĂ©rie de nouvelles, qui a dĂ©butĂ©…. En 1979. Oui, gloups. Il y’avait prĂ©vu 100 volumes Ă  la base, l’auteur, Kaoru Kurimoto est arrivĂ© au tome… 126. Je ne saurais dire si le dernier tome conclut la sĂ©rie, j’en doute un peu, l’auteur ayant dĂ©cĂ©dĂ©e en 2009.
Pour la petite histoire, au Japon, cette saga est Ă  un niveau extrĂȘme, puisqu’elle a passionnĂ© durant 30 ans des millions de lecteurs. Par ailleurs, l’auteur de Berserk Kentaro Miura, a mĂȘme rĂ©vĂ©lĂ© que Guin saga Ă©tait une source d’inspiration importante pour son manga.
Du gros quoi. Mais ça, ça ne concerne que les nouvelles. Que vaut l’anime ?

Vous l’aurez devinĂ©, il reprend le dĂ©but de la saga. Encore heureux dans un sens.
L’histoire : le royaume de Parro. Un royaume paisible. Un soir, une attaque surprise est dĂ©clenchĂ©e de la part d’un empire grandissant : les Mongauls. Le royaume est rapidement envahi, la reine et le roi sont tuĂ©s, et seul leurs 2 enfants, des jumeaux, Rinda et Remus, en rĂ©chappent, grĂące Ă  l’aide d’une mystĂ©rieuse machine.
Mais au lieu de les envoyer chez leur tante, ils atterrissent dans une forĂȘt hostile en plein territoire Mongaul. C’est lorsqu’ils se retrouvent acculĂ©s par l’armĂ©e Mongaul qu’ils tombent par hasard sur une sorte d’homme Ă  tĂȘte de lĂ©opard, qui semble se rĂ©veiller. Et, une fois rĂ©veillĂ©, il rĂ©vĂšle bien vite une force surhumaine.
On apprendra peu aprĂšs qu’il ne se souvient que d’un mot, “Aura”. Il va donc, pour commencer, se mettre Ă  protĂ©ger les jumeaux, en quĂȘte de son identitĂ©.

Bon, je ne vais pas tourner autour du pot trĂšs trĂšs longtemps : l’anime n’est pas l’anime de l’annĂ©e 2009. Mais il n’est pas mauvais pour autant.
Pour commencer, il y’a quelques problĂšmes techniques, notamment d’animation quelques fois, et les musiques sont tout Ă  fait oubliables. Ensuite, le plus gros problĂšme reste l’histoire en elle mĂȘme, qui ne fait en rien originale. Un homme masquĂ©e, amnĂ©sique, un royaume en danger, un autre envahissant, puis le hĂ©ros surpuissant et ratifiant les foules, ce n’est en rien original.

Mais il ne faut pas s’arrĂȘter lĂ . Car les personnages sont bien travaillĂ©s et charismatiques.
De plus, mĂȘme si le nombre des personnages augmente rapidement, on s’en sort relativement bien, point de personnages qui se ressemblent.
Ensuite, mĂȘme si l’histoire est peu originale au fond, dans la forme, on est rapidement attirĂ© et l’on veut en savoir plus, suivant l’intĂ©gralitĂ© des Ă©pisodes avec plaisir.
Mais vous l’aurez devinĂ©, on a pas de rĂ©ponse. Comment retranscrire 126 volumes en une saison de 26 Ă©pisodes ? Ce n’est pas possible, tout simplement (enfin si, mais ce serait incomprĂ©hensible).
Et donc, Guin Saga finit en ayant un peu avancĂ©, mais nous laissant clairement sur notre faim. Y’aura t-il d’autres saisons ? Si oui, vont-ils adapter l’intĂ©gralitĂ© des 126 volumes ?
Je ne sais pas, personnellement, mĂȘme si je peux imaginer qu’il y’ait une ou deux autre saison(s), je ne pense pas qu’ils adaptent l’intĂ©gralitĂ© de la saga ; enfin, on verra bien.

Popularity: 6% [?]

No Comments :(