Dybex : Kids on the slope & Jormungand | Mes-idées

Mes-idées.com

Mes créations et points de vue

Suite de la saga Dybex, qui continue de proposer un stream gratuit et lĂ©gal, et rien que pour le geste, on ne peut qu’apprĂ©cier !

Pour rappel, après le blockbuster Full Metal Alchimist, Dybex avait tapĂ© dans le mĂ©diocre (High school of the dead, Deadman, etc), puis avait remontĂ© la pente grâce Ă  une fournĂ©e d’animes originaux et bien sympa (mis Ă  part Nisemonogatari), avec Another et Black rock shooter.

Cette 3ème fournée ne nous propose que 2 animes, en attendant le monstrueux Berserk, à savoir, Kids on the slope et Jormungand.

Commençons avec Kids on the slope (Sakamichi no Apollon en vo), ou nous faisons connaissance d’un geek asocial, Kaoru, qui est sujet Ă  des vertiges lorsqu’il est le centre des attentions. Enfin, je dis geek, je suis mĂ©chant, ce n’est pas vraiment de sa faute, puisque, dĂ©mĂ©nageant très souvent, il n’a jamais eu l’occasion de vraiment se faire des amis, et chaque nouveau dĂ©mĂ©nagement compliquait sa situation.
Il sera “pris en charge” par la dĂ©lĂ©guĂ©e, Ritsuko, mais fera une crise en plein milieu de sa visite. Ayant trouvĂ© depuis quelques temps une astuce pour arriver Ă  se dĂ©faire de ses nausĂ©es dues au stress, il se met alors en route pour le seul endroit qui l’apaise : le toit de l’Ă©cole. Or, l’accès est interdit, et des Ă©lèves de la classe supĂ©rieure semble s’ĂŞtre accaparĂ© la clĂ©… Alors qu’il est sur le point d’abandonner, il fait la rencontre de Sentaro, qui va alors rĂ©cupĂ©rer les clĂ©s après une bagarre qu’il perdra.
Il rĂ©alisera ensuite que ce Sentaro est un bagarreur dĂ©favorablement connu des services de police de son Ă©cole, et, manque de pot, il se trouve dans sa classe… Évidemment, après cette aventure, Sentaro va spontanĂ©ment aller vers Kaoru et, alors qu’il pensait subir des brimades pour le restant de l’annĂ©e, il dĂ©couvre que Sentaro est un fana de musique, de jazz notamment… Coup de bol, lui est pianiste du style classique, mais qui va s’intĂ©resser rapidement au jazz…

Du coup, vous vous attendez Ă  quoi ? A un anime axĂ© musique, comme Beck ? Ben nan. Pas vraiment du K-on non plus. Parce que Kids on the slope, en fait, ça tourne autour de la musique, mais ce n’est qu’un prĂ©texte pour conter la vie d’adolescents, et au final, c’est bien ça, le cĹ“ur de l’anime : un anime tranches de vie rĂ©aliste, avec des gens banals, sans aspiration artistique, avec leurs lots de tracas. On ne pourra donc que saluer ce rĂ©alisme, qui va des tracas des diffĂ©rents protagonistes, tracas qui ne seront pas forcĂ©ment rĂ©solus, bien au contraire, au physique de nos hĂ©ros : Ritsuko, par exemple, est loin d’ĂŞtre un canon de beautĂ©, mais a un charme vraiment saisissant et touchant. Kaoru, quant Ă  lui, vit une situation familiale difficile, mais sans que l’anime ne pousse vraiment dans ce domaine, et c’est tant mieux.
La musique, notamment le jazz, est un excellent lien entre les diffĂ©rents protagonistes, mais ça s’arrĂŞte la. Aucun ne dĂ©sire vraiment devenir cĂ©lèbre ou en vivre, contrairement Ă  Beck (qui reste pour moi LA rĂ©fĂ©rence au niveau anime dans le domaine).
Les tranches de vie ne sont en rien similaire Ă  du K-on non plus, parce que nous n’avons pas affaire Ă  une Ă©cole pour filles, mais bien Ă  une Ă©cole mixte, et les diffĂ©rents personnages viennent mĂŞme de diffĂ©rentes classes, voir, de diffĂ©rents milieux.

La sĂ©rie fait 12 Ă©pisodes, l’auteur est Kodama Yuki et la sĂ©rie a Ă©tĂ© faite par les studios Tezuka productions. Elle se laisse donc regarder sans aucune difficultĂ©, et mĂŞme si Kids on the slope ne rĂ©volutionnera pas le monde des animes, en tout cas, il vous fera passer un très bon moment, et je ne peux donc que vous le conseiller.

Kids on the slope

Voir la playlist Dybex

Passons Ă  Jormungand, d’un genre totalement diffĂ©rent, puisque nous voici face Ă  une vendeuse d’armes, accompagnĂ©e de toute son unitĂ© : toutes et tous des experts en guerre. L’anime se penche plus spĂ©cialement sur la nouvelle recrue, Jonathan, un enfant soldat.
Alors, j’avoue, au vu du premier Ă©pisode et de l’intro, j’ai eu peur : l’anime avait tout l’air d’ĂŞtre une sorte de High school of the dead version guerrière ; Ă  comprendre, une sĂ©rie axĂ©e sur le fan service, avec une Ă©quipe invincible et des situations exagĂ©rĂ©es, sans oublier les traits exagĂ©rĂ©s.

Parce que, oui, les traits sont des fois exagĂ©rĂ©s, surtout sur la vendeuse d’arme, Koko, qui arbore de temps en temps un sourire de Joker. Mais, petit Ă  petit, enfin, assez rapidement au final, on rĂ©alise que l’anime ne fait pas dans le grotesque et flirte plus avec le rĂ©alisme, et, de High school of the dead (ce qui n’est pas du tout un compliment), Ă©pisode après Ă©pisode, me voici en train de penser plutĂ´t Ă  du Black Lagoon !

Rien de rĂ©volutionnaire, certes, mais une animation en bĂ©ton armĂ©e, des personnages charismatiques, de bonnes musiques, et des aventures qui se laissent suivre sans aucun problème, bref, un bon anime, qui, par manque d’originalitĂ©, ne tombe hĂ©las pas dans la catĂ©gorie des incontournables… Pour le moment. Parce que, oui, bien que la sĂ©rie ne fait que 12 Ă©pisodes, le “dernier” Ă©pisode est clairement un appel, que dis-je, un hurlement Ă  une suite, avec l’introduction de nouveaux personnages et d’une nouvelle intrigue.
En tout cas, j’ai vraiment beaucoup apprĂ©ciĂ© cette sĂ©rie, et j’attends ardemment la suite.

Playlist Jorgamund

Jormungand

Jormungand

Jormungand

Jormungand

Popularity: 16% [?]

No Comments :(