Amazon | Mes-idées

Mes-idées.com

Mes créations et points de vue

Bon eh bien voilĂ , mon aventure d’auteur vient de se terminer… Pour mieux commencer.

Vous ne comprenez pas ? Normal. Alors, je vais donc vous conter mon histoire d’auteur, ou plutĂ´t, d’essayiste. Depuis plusieurs annĂ©es, des lambeaux d’une histoire traine dans ma tĂŞte, lambeaux qui Ă©taient flous, mais tous dirigĂ©s vers un seul but. Alors, un jour, vers 2007-2008 si je me souviens bien, je me dĂ©cide Ă  coucher tout cela sur papier, et Ă  le structurer pour en faire une histoire cohĂ©rente.

Et en passant, je me souviens avoir bloquĂ© sur l’histoire Ă  un moment, avant d’ĂŞtre “dĂ©bloquĂ©” par un crash disque qui m’a obligĂ© Ă  tout recommencer. Vers 2008, un nouveau blocage se fait sentir, mais, m’auto-motivant pour (enfin) finir le livre, je le termine en l’annĂ©e 2009, vers l’Ă©tĂ©. Après plusieurs relectures, remaniements et corrections, le manuscrit est enfin terminĂ©. Je l’ai nommĂ© GaĂŻana, en l’hommage au hĂ©ros de l’histoire.

Et lĂ  dĂ©buta la seconde galère : trouver un Ă©diteur. A ce moment, deux solutions s’offrent Ă  moi : soit je me base sur mes connaissances et j’envoie le manuscrit aux Ă©diteurs que je connais, soit je me renseigne sur le sujet.
Alors, bon. Vous, par exemple. Citez moi des maisons d’Ă©ditions. Allez, hop ! Combien vous en avez ? 5 ? 7 ? 10 ?
Je doute que ce soit plus. Eh bien, de mon cĂ´tĂ©, pareil. Et ne nous leurrons pas : les nouveaux auteurs ont très peu de chance d’ĂŞtre sĂ©lectionnĂ© par les grandes maisons d’Ă©dition. Je me suis donc procurĂ© Audace, et ai pu halluciner devant le nombre impressionnants de maisons d’Ă©ditions. Avant d’envoyer au hasard, il va falloir faire le tri. Cela m’a pris quelques temps, forcĂ©ment, quelques jours, le temps de tout noter, mais globalement, je pense que l’investissement Ă©tait rentable.
Alors, oui, l’on pourra noter que livre, datant de 2005, peut ĂŞtre obsolète pour quelques maisons d’Ă©ditions, mais en gĂ©nĂ©ral, les maisons d’Ă©ditions n’ont pas changĂ©. Avec plus de 1000 maisons d’Ă©ditions, difficile de ne tomber que sur des obsolètes.

Bref. Donc, cette Ă©preuve passĂ©e, en voici une autre : l’envoi des manuscrits Ă  proprement parler. Car, oui, mon ouvrage est plutĂ´t long, plus de 300 pages avec les paragraphes en 1,5 comme prĂ©conisĂ©. Donc, il va falloir imprimer tout cela, puis faire relier. Après quelques recherches, je trouve enfin un libraire qui fait les reliures (mine de rien, c’est assez rare)… Puis Ă  trouver un emballage adĂ©quat, puis Ă  payer les frais de port qui sont assez Ă©levĂ©s (plus de 10€ pour chaque envoi) puis… Attendre.

Eh oui. Car lĂ , nous rentrons dans le cĹ“ur du problème. En moyenne, il vous faudra attendre 2-3 mois pour espĂ©rer avoir une rĂ©ponse. Oui oui, seulement espĂ©rer, car, Ă  l’instar des lettres de motivation, la rĂ©ponse ne vient que rarement. Sur la dizaine d’Ă©diteurs, j’ai du avoir un taux de 30-40% de rĂ©ponses.

Donc, je rĂ©sume : tu Ă©cris un livre avec tout ce que t’as. Tu dois chercher les Ă©diteurs susceptibles d’apprĂ©cier et de publier ton ouvrage, tu dois imprimer (les maisons d’Ă©ditions qui acceptent les fichiers via internet sont très rares), relier, envoyer par la poste, attendre 2 mois dans le meilleur des cas, et enfin, tu as ta rĂ©ponse. Souvent nĂ©gative. Pas toujours, non ! J’ai eu deux rĂ©ponses positives. J’y reviendrais. Donc, tu reçois ta rĂ©ponse nĂ©gative, t’es bien dĂ©goutĂ© d’avoir attendu pour rien, et tu perds un temps Ă©norme Ă  devoir tout refaire. Car, ne nous leurrons pas : pour limiter les coĂ»ts, en papier, timbres, emballages, frais de port, on tente de limiter les envois, et puis, ce sera idiot d’envoyer Ă  100 maisons d’Ă©ditions en mĂŞme temps, si 50 acceptent, que feriez vous ? Alors, certes, on peut rĂŞver, mais quant mĂŞme.
Donc, tu reçois ta réponse négative, et en plus, on te demande de payer les frais de port si tu veux récupérer ton ouvrage. Si tu ne le fais pas, ton ouvrage sera détruit. Classe.
Alors, soit vous rĂ©cupĂ©rer votre ouvrage avec des frais de port et un temps d’attente plus ou moins long, soit vous devez tout rĂ©imprimez et relier, ce qui coĂ»te certainement la mĂŞme chose, au final. Bref.

Ah oui, donc. Les 2 rĂ©ponses positives. Premier Ă©diteur, première rĂ©ponse positive. La classe ! Un petit hic, cependant : on me demande 4600€ de participation aux frais. Eh oui, c’est un compte d’auteur.
Un compte d’auteur, c’est quoi ? C’est ça. “C’est donc l’auteur qui paie les frais d’impression et de publicitĂ© de son livre.”
Donc non seulement tu Ă©cris ton livre, tu paies les frais d’impression, et tu fais la publicitĂ© ? Et pour ça, on te reversera une misère pour tes droits d’auteurs. RentabilitĂ© ? NĂ©gative, mon capitaine ! A moins qu’en plus d’ĂŞtre un Ă©crivain nĂ©, vous ne soyez un vendeur de gĂ©nie. N’Ă©tant ni l’un, ni l’autre, j’ai prĂ©fĂ©rĂ© passĂ©.

Le second, c’Ă©tait pareil au final, mais pour “seulement” 3000€. Youpi.
Comme je lui ai dit, mon but n’a jamais Ă©tĂ© de me faire publier contre vents et marĂ©es. Si aucun Ă©diteur n’a voulu de mon livre, c’est que mon ouvrage est mauvais, ou qu’il ne rentre pas dans les termes rentables que les maisons d’Ă©ditions se doivent d’avoir. Ou les deux.
“Le reproche le plus frĂ©quent Ă  l’encontre de l’Ă©dition Ă  compte d’auteur est d’ĂŞtre choisie par des auteurs n’ayant pas rĂ©ussi, ayant Ă©tĂ© refusĂ©s, ou n’ayant pas voulu passer par un Ă©diteur professionnel qui prend en charge les frais de publication et de publicitĂ©.”
C’est tout Ă  fait cela. Je ne veux pas ĂŞtre vaniteux, et surtout, je ne veux pas dĂ©pensĂ© une fortune pour faire croire que je suis un auteur publiĂ©.

Alors, j’allais laissĂ© tomber. Ah, oui, en passant, pendant GaĂŻana, j’avais Ă©cris un autre ouvrage, La vĂ©ritĂ© des gains online, qui s’appuyait sur mon expĂ©rience dans le domaine, que j’ai vendu en format E-book. Flop. J’ai Ă©cris un autre livre, se basant sur la publicitĂ©, que je n’avais pas terminĂ©, et un autre encore sur la nature. Et un autre plus gĂ©nĂ©raliste, mais ceux-ci n’ont pas Ă©tĂ© terminĂ©, pour des raisons et d’autres.
Bref, vu la galère que c’Ă©tait, je m’Ă©tais alors dit “bon ben, tiroirs !”.
Et, par un heureux hasard, voilĂ  que je tombe sur une vidĂ©o -ou un lien, je ne sais plus- qui parle d’Amazon Kindle. Amazon kindle, c’est quoi ? Une liseuse sans fil. En clair, c’est une sorte de tablette qui vous permet de lire de façon plus pratique et interactive qu’un livre classique. Et ça permet d’en stocker des centaines, pour une batterie qui dure plusieurs semaines.
Les liseuses, un peu dans la veine de l’I-pad, mais en beaucoup moins cher, sont vouĂ©s Ă  remplacer les livres dans un futur proche. Alors, soyons clairs : tout comme internet n’a pas remplacĂ© ni les journaux, ni la tĂ©lĂ©, ni la radio, les liseuses ne vont pas remplacer entièrement les livres.
DĂ©jĂ , parce que les livres existent en très très grande quantitĂ©, et que certains ont pris de la valeur. Ensuite, parce que beaucoup prĂ©fĂ©reront sentir la texture et l’odeur du papier. Et puis, mĂŞme si internet & co sont bien intĂ©grĂ©s de par chez nous, n’oublions pas que bien des pays et des gens n’ont pas accès Ă  toutes ces nouvelles technologies.

Mais quant même. Amazon Kindle se vend plutôt bien, très bien même, les e-book ne sont pas en reste, surtout aux États-Unis cela dit.
Donc, une progression de plus de 40% par an, ça reprĂ©sente quant mĂŞme beaucoup. Et puis, mĂŞme si le volume peut paraĂ®tre faible par rapport aux livres papiers, il faut bien comprendre que ce marchĂ© est nouveau et pas vraiment connu… Donc la marge de progression ne sera que croissante.

Mais au fait, pourquoi je vous parle de cela ? Cela fait dĂ©jĂ  plusieurs mois que je possède cette tablette, alors, pourquoi un lien parlant d’elle me ferait reprendre espoir pour mes livres ?
Eh bien, c’est très simple. Depuis peu, Amazon donne la possibilitĂ©… De rajouter nos Ĺ“uvres sur sa boutique. Si si. Et, en plus de pouvoir avoir accès Ă  la plate forme #1 des ventes, tout le reste n’est qu’avantages :

- fini la sélection des éditeurs
- fini les frais de port
- terminĂ© les dĂ©lais d’attente de 2 mois, en moins d’une semaine, votre livre est acceptĂ©
- A la poubelle les droits d’auteurs de 10% et les paiements qui s’effectuent une fois l’annĂ©e, lĂ , on peut choisir entre 30 et 70% de marge, pour un paiement en quelques semaines
- inutile d’aller chercher Ă  faire de la publicitĂ© : Amazon le fait Ă  votre place, par ses suggestions, ses nouveaux produits, ses commentaires, ses notes et ses Adwords qu’il gère lui-mĂŞme
- rien à gérer, pas de plainte, pas de retour, rien de rien

En conclusion… Eh bien, c’est très simple : cette plate forme gomme tout les inconvĂ©nients des maisons d’Ă©ditions. C’est bien simple : ça les rend obsolète, oui, carrĂ©ment.

Alors, on pourra m’objecter que la quantitĂ© va faire place Ă  la qualitĂ©, et lĂ , je vous rĂ©torquerai sans pitiĂ© que, pour les livres, c’est dĂ©jĂ  le cas depuis bien longtemps. J’ai pu lire des dizaines de livres, mangas, bd, mais aussi romans, policiers, etc qui sont bien mauvais. J’ai mĂŞme dĂ©jĂ  lu des livres très mal Ă©crits, mais Ă©ditĂ©s pour faire le buzz, clairement.

Alors, oui, ça supprime toute objectivitĂ© dans la sĂ©lection des livres, et ça pourra faire gonfler des chevilles qui n’en mĂ©ritait pas tant.
Mais, et alors ? Personne ne va rien y perdre. Si personne n’achète, rien ne sera gaspillĂ©, ni papier, ni temps. Et l’auteur verra bien que son livre est un flop. Sauf que cette fois, il pourra passer Ă  autre chose.

Alors, oui, effectivement, j’ai franchi le pas, et me voici maintenant auteur, mouahahahahaha !!!
Non, je plaisante. Comme dit prĂ©cĂ©demment, se faire Ă©diter juste pour se faire Ă©diter, ce n’est pas ma tasse de thĂ©, et mĂŞme si je suis, d’une certaine manière, satisfait de voir mes livres en commerce, ce n’est pas pour autant que je vais me prendre pour un auteur. Si mes livres atteignent les 2000 ventes, lĂ , on pourra commencer Ă  discuter. Car, 2000 ventes, ce sont les ventes moyennes des bouquins, qui est dĂ©jĂ  considĂ©rĂ© comme rentable pour les maisons d’Ă©ditions.

Et donc, voici mes ouvrages détaillés !

- La vérité des gains internet (2,68€) : vous avez envie de savoir si internet peut être rentable ? Cet e-book vous dévoile tout les secrets des recettes miracles censées vous rendre riche.

- GaĂŻana (2,99€) : un livre d’aventures/fantastique/contemporain.
Marc est un jeune homme comme les autres. Au dĂ©tail près qu’il se sent incompatible avec la sociĂ©tĂ©. En effet, rapidement, et malgrĂ© tout ses efforts, il ne se sentira jamais en phase avec le monde qui l’entoure, prĂ©fĂ©rant toujours la nature, l’environnement, la solitude.
Un jour, alors qu’il s’Ă©tait retirĂ© dans ce qu’il pensait ĂŞtre la nature, il rĂ©alise que les ĂŞtres humains ont conditionnĂ© la plupart des parcelles de forĂŞts publiques, et ne s’y sens pas autant Ă  l’aise qu’il n’espĂ©rait. Il va subir un douloureux mal de crâne, et va pratiquement sombrer dans le coma. Reprenant petit Ă  petit de cet incident, il va bien vite se retrouver Ă  nouveau en forĂŞt. LĂ , non seulement il entendra des voix, mais son mal de crâne reprendra, plus intense encore…
Un contact mental, profond, aura lieu en lui : un ĂŞtre qui se dĂ©crit comme l’âme de GaĂŻa va ainsi lui demander son aide, et pour ce faire, lui donnera des pouvoirs…

Est-ce vraiment GaĂŻa, notre Terre, qui l’a contactĂ© ? Que pourra faire Marc ? Quels pouvoirs a t-il obtenus ? Qu’en fera t-il ? Le voici devant un futur bien incertain.

- Le guide de la publicitĂ© (0,89€) : celui-ci, je l’avais commencĂ© il y’a quelques temps, et finalisĂ© Ă  90%. Pour une raison inconnue, je ne l’avais jamais terminĂ©. Je me suis donc attelĂ© Ă  la tâche pour le finaliser.
Ce guide va donc vous décrire toutes les méthodes pour faire de la publicité via internet, gratuitement ou moyennement argent.

VoilĂ  voilĂ , n’hĂ©sitez pas Ă  m’en dire ce que vous en pensez. Et si vous avez des livres que vous avez Ă©crit, n’hĂ©sitez pas Ă  utiliser cette plate forme pleine d’avenir, ça ne prend que quelques minutes pour vous inscrire et mettre en vente vos livres, quelques heures pour qu’ils soient validĂ©s !

Popularity: 7% [?]

PrĂ©ambule : cet article traĂ®ne dans la rubrique “brouillon” depuis plusieurs mois, je me demande mĂŞme si ce n’est pas plus d’une annĂ©e, alors mĂŞme que l’intĂ©gralitĂ© (ou presque) de la rubrique Ă©tait remplie.
Ceci dit, je n’ai pas grand chose Ă  rajouter, mais si vous connaissez d’autres sites, n’hĂ©sitez po.

Alors qu’il y’a encore quelques annĂ©es, il n’existait que relativement peu de boutiques qui vendaient des produits japonais ; au mieux, il y’avait une (petite) sĂ©lection de produits dans un coin perdu (je pense notamment aux jouets dbz, Ă  l’Ă©poque), de nos jours, ce n’est plus vraiment la mĂŞme chose.
DĂ©sormais, le ton a changĂ©. Vous pourrez retrouvez dans quasiment n’importe quel magasin des goodies d’animes, spĂ©cialement sur naruto, bleach, dbz, et dans une moindre mesure, one piece.

Au niveau mangas et animes, la section a explosé et dans la plupart des magasins, vous avez droit à une véritable exposition de toutes sortes de manga, connus et moins connus.

Et en dehors de toutes ces nouveautĂ©s se trouvent les boutiques online. Je vais donc plus particulièrement m’arrĂŞter sur ces boutiques online, parce que cela a dĂ©jĂ  plus d’intĂ©rĂŞt que si je vous contait le dĂ©tail du magasin Super u du coin, qui serait parlant pour personne, Ă  part moi, et encore.

Le but n’est en aucun cas d’en faire une sĂ©lection exhaustive, ce serait du suicide. Non, je vais simplement vous conter mes sources d’approvisionnement, avec leurs qualitĂ©s et leurs dĂ©fauts, bien que, au final, je ne suis pas forcĂ©ment un grand collectionneur. Et forcĂ©ment, quand je dis “mes sources d’approvisionnement”, je parle des bonnes sources, pas des sources oĂą t’as attendu 3 plombes pour recevoir ton objet ou payĂ© des frais de port faramineux. C’est ma petite sĂ©lection Ă  moi, et si vous avez d’autres adresses sympathiques, n’hĂ©sitez pas.

Tout d'Asie Tout d’Asie

Bah oui, forcĂ©ment, vous vous attendiez Ă  quoi ? Je commence par prĂŞcher pour ma paroisse, c’est mon blog, je fais ce que je veux ! TrĂŞve de plaisanterie (douteuse qui plus est), je vais bien sĂ»r tenter d’en parler objectivement, sinon ça ne servirait pas Ă  grand chose.
Tout d’Asie propose de nombreux articles que vous ne trouverez nulle part ailleurs. La boutique est essentiellement centrĂ©e sur des articles d’animes pas forcĂ©ment très connus, mais au moins reconnus.
En plus de cela, de nombreux articles typiques du Japon vous attendent, et, cerise sur le gâteau, une rubrique demandes existe, où vous pourrez directement faire des demandes spécifiques.
Les moins : peu d’articles grand public, un catalogue qui ne se renouvelle pas Ă©normĂ©ment, des coĂ»ts pas forcĂ©ment donnĂ©s.

Animeha

Sortie il y’a quelques annĂ©es (dĂ©jĂ  :/), la boutique avait pour principe de ne vendre que des figurines, et quelles figurines ! Toutes de grande qualitĂ©. La boutique par la suite s’est ouverte aux figurines rares, limitĂ©es dans le monde, ce qui a d’autant plus augmentĂ© son intĂ©rĂŞt.
HĂ©las, par la suite, bien que son activitĂ© s’est diversifiĂ©e (avec l’arrivĂ©e de goodies et de mangas), Animeha a commencĂ© Ă  plus spĂ©cifiquement se concentrer sur les grosses sĂ©ries, type bleach, naruto, dbz, one piece, dĂ©laissant un peu son cĂ´tĂ© original.
Second hĂ©las, la dernière version du site n’Ă©tait pas vraiment ergonomique, je n’y ai jamais vraiment adhĂ©rĂ©. A l’heure oĂą je vous parle, Animeha a fermĂ© et nous promets des mĂ©gas surprises pour la rentrĂ©e, donc je pense que ce sera pour bientĂ´t.


Oui : tout ce paragraphe est barrĂ©, puisque le site a fermĂ© depuis… Preuve que l’article date d’un sacrĂ© moment :/

Discount manga

Mouais. Le mot “discount” n’est pas forcĂ©ment vrai, mais le site est sympathique, sa dernière version est beaucoup plus ergonomique, et son catalogue est plutĂ´t fourni. Pas forcĂ©ment complet, mais assez original dans tout les cas, proposant des produits que l’on ne trouve nul part ailleurs. Pas le meilleur site, mais un bon complĂ©ment.

Zemanga
Une mine d’or pour tout ce qui est officiel classique, je veux parler des dvd et cd français.
Il y’a relativement souvent des offres très intĂ©ressantes, et j’adore les coffrets :3

Amazon
Gni ? Amazon ? Ben, oui : du fait de leurs tarifs prĂ©fĂ©rentiels sur les livres (pas de frais de port et -5%), j’avoue : j’achète la majoritĂ© de mes mangas (neufs) chez eux.
Alors, oui, Amazon fait office de mĂ©chant parce qu’il tue les autres distributeurs (une polĂ©mique avait Ă©tĂ© lancĂ©e lĂ  dessus, mais Amazon a finalement gagnĂ©) du fait de ses tarifs que d’autres ne peuvent pas forcĂ©ment faire, faute de moyens, mais hĂ©las, mon budget n’est pas extensible, et puis, je suis client chez eux depuis plus de 5 ans, difficile de passer Ă  autre chose.
Ceci dit, en ce qui concerne les mangas d’occasion, en lot notamment, je vous conseille plutĂ´t :

Manga-occasion
Tout est dit dans le titre : c’est un site qui vous permet d’acheter et de vendre tout ce qui concerne les mangas. Le site se prend une marge lors de l’achat et de la vente, mais ce site est un peu une centrale de toutes les petites annonces qu’il peut exister Ă  travers les nombreux forums existants, forums qui souvent tombent dans l’oubli, hĂ©las.
D’ailleurs, si vous voulez voir ma boutique, c’est par ici.

/!\ On passe aux boutiques non francophones /!\

E2046

Le must dans le domaine. Quel domaine ? Les figurines Ă  monter soi mĂŞme. Je ne suis ni monteur, ni assembleur de figurines, mais de temps en temps, ils proposent des modèles prĂ©-peints, un peu plus chers que le prix original, mais si vous verriez la qualitĂ©… En fait, ce site a plusieurs avantages : la qualitĂ© des figurines vous fera pleurer de bonheur. Mais il n’y a pas que ça. TOUTES leurs figurines sont originales, et vous ne les trouverez nulle part ailleurs.
De plus, leurs emballages est vraiment bien fait, et les frais de port ne sont pas si élevés que cela.
A noter que c’est un site amĂ©ricain et que c’est expĂ©diĂ© depuis lĂ  bas.
BĂ©mols : les figurines prĂ©-peintes sont très très rares, et peuvent mettre plusieurs mois avant d’arriver.
Et, Ă©videmment, au niveau des prix, comptez au moins le double d’une figurine classique, soit 150€, mais bon, vu la qualitĂ©, c’est comprĂ©hensible.

Nippon export

Un site japonais. Vous l’aurez devinĂ©, il propose un large Ă©ventail de choix, vu qu’il s’approvisionne directement depuis le Japon. Colis rapides et soignĂ©s.

Cd Japan

J’en mets que deux, des sites japonais, sinon, la liste serait trop longue. Enfin, pas spĂ©cialement en fait, car bien qu’il existe Ă©normĂ©ment de boutiques japonaises, peu livrent internationalement : ça coute cher, et leur service export n’est pas forcĂ©ment facile d’accès.
Bref, cd japan, c’est un peu comme nippon export, mais avec encore plus de choix.

Voila voila, une petite sĂ©lection de boutiques, donc, elle vaut ce qu’elle vaut, n’hĂ©sitez pas Ă  me livrer vos sites prĂ©fĂ©rĂ©s vous aussi, c’est toujours sympa d’avoir une petite liste.

Popularity: 15% [?]