Berserk | Mes-idées

Mes-idées.com

Mes créations et points de vue

Il y a quelques temps, j’Ă©tais un fĂ©ru d’animes. Je vivais anime, je mangeais anime, je buvais anime, du matin au soir, ou plutĂ´t, de l’après midi Ă  la nuit. Je me suis largement calmĂ© depuis, ayant rĂ©alisĂ© que, dans la vraie vie, ça n’apportait pas grand chose, mais aussi parce que, il faut l’avouer, les 3/4 des productions ne valent pas vraiment le coup, comme pour le reste des divertissements par ailleurs.

J’ai tentĂ© d’en vivre, avec trois projets. Un qui a lamentablement Ă©chouĂ©, ToutdAsie, qui vendait des goodies et figurines d’animes, dont vous pouvez retrouver une partie sur Priceminister Ă  prix rĂ©duits ; Anichiban, qui parlait d’animes mais que j’ai fermĂ© rĂ©cemment par manque de mises Ă  jours. Ce site Ă©tait Ă  moitiĂ© rĂ©ussit, dotĂ© de nombreuses rubriques et d’une audience certes pas exceptionnelle mais acceptable, je l’ai arrĂŞtĂ© surtout par manque d’implication et parce qu’il me coutait de l’argent et que, depuis, d’autres sites l’ont facilement remplacĂ©, soyons honnĂŞte.
Le dernier projet qui me trottait dans la tĂŞte Ă©tait beaucoup plus fou, et exigeait des compĂ©tences que je n’ai pas, une langue que je ne parle pas et des contacts que je n’ai pas : autant dire que c’Ă©tait mal parti, et Ă©videmment, en plus de ça, il fallait un investissement certainement consĂ©quent. Je dis “certainement” car au vu des difficultĂ©s, je n’avais pas Ă©tĂ© plus loin, en fait, après rĂ©flexion, j’avais notĂ© ce projet mais l’avais soigneusement mis de cĂ´tĂ©, dans l’espoir de le rĂ©aliser un jour ou je pourrais rĂ©unir les compĂ©tences et l’argent requis, mais en sachant que ça n’allait pas le faire de sitĂ´t…

Puis un jour, je suis tombĂ© sur une vidĂ©o sur youtube. Une vidĂ©o ou des gens ont fait exactement ce que je voulais faire : point de suspense, la “rĂ©vĂ©lation” se trouve dans le titre : il s’agit de rĂ©aliser les armes des animes. Alors initialement, je pensais pouvoir en vendre, mais cela exigerait d’obtenir les licences, ce qui est loin d’ĂŞtre gagnĂ©. Mais toujours est-il que dĂ©sormais, les armes utilisĂ©es dans certains animes ont Ă©tĂ© crĂ©e pour de vrai ! Vous pouvez trouver la chaine de ces personnes qui fabriquent et testent ces armes par ici. (par contre, ce sont des anglais donc intĂ©gralement dans la langue de Shakespeare).

Et allez, quelques exemples parmi bientôt 100 vidéos !

Et pour trouver toutes leurs vidĂ©os, c’est par la !

Popularity: 2% [?]

Le voilà, le fameux film des Studio 4°C, qui ont déjà réalisé de nombreux excellents films comme Animatrix, Memories ou Mind games, mais aussi des animes, souvent originaux et atypiques, comme Mahou Shoujo Tai Arusu ou Thundercats.

Ce studio a toujours brillĂ© par ses graphismes, beaux et originaux, d’un style cell shading rĂ©ussi, et d’une animation Ă  toute Ă©preuve, avec, cerise sur le gâteau, des concepts intĂ©ressants, recherchĂ©s et novateurs.
Pour Berserk, point de novation, puisque c’est l’adaptation d’un manga qui date d’une dizaine d’annĂ©e, et qui n’est pas encore achevĂ©. Une adaptation anime avait vu le jour, d’ailleurs, d’une qualitĂ© excellente, bien qu’assez sombre et s’arrĂŞtant en plein milieu de l’intrigue. Cette sĂ©rie de film saura t-elle faire mieux ?

Niveau technique, indĂ©niablement, oui, oui, et trois fois oui. Les graphismes sont magnifiques, et l’aspect sombre de l’anime est gommĂ© pour quelque chose de nettement plus rĂ©aliste et joli. Au niveau de l’animation, rien Ă  redire… Ou plutĂ´t, si, tout est Ă  dire, puisque c’est parfait.
Pour le scĂ©nario, on reprend les mĂŞmes et on recommence : point de première partie incomprĂ©hensible cette fois, puisque nous commençons l’aventure avec Guts, et son fameux duel contre un gĂ©ant, qu’il arrivera Ă  terrasser. C’est après ça qu’il fera la connaissance de la troupe du Faucon, une troupe constituĂ©e de mercenaires qui ne connait pas la dĂ©faite.
Et c’est lĂ  qu’on va rĂ©aliser de grooooooooooooooos trous dans l’histoire, pour un scĂ©nario plus axĂ© sur l’avancement de l’histoire, au dĂ©triment de son renforcement. Exit les premiers faits d’armes de Guts dans la troupe, exit le rapprochement de Guts vis Ă  vis des membres de la troupe, pouf, il se bastonne avec Griffith, le leader charismatique de la troupe, il perd, il se fait enrĂ´ler et… 3 ans plus tard, on continue l’aventure !

Ainsi, on aura plusieurs pans de l’histoire qui vont ĂŞtre totalement supprimĂ©es, mais, bien que ce soit très dĂ©cevant vis Ă  vis de la richesse du manga, ne nous leurrons pas : si tout avait Ă©tĂ© laissĂ© en place, il faudrait une centaine de films rien que pour arriver au niveau du manga !
On s’y attendait, donc, mais on reste quant mĂŞme déçus, surtout au vu de la profondeur de l’œuvre. Et puis, quel pied de retrouver Guts au dĂ©but de son aventure ! MĂŞme si, j’avoue, j’aimerais tout autant le retrouver pour la suite de ses aventures…
Toujours est-il que tout le film est de la mĂŞme veine : une qualitĂ© technique excellente, faisant très clairement honneur en manga… Non, faisant mieux que le manga, mais, pour ce qui concerne la richesse, on devra se rabattre sur le manga pour y voir toute l’Ă©paisseur de cette Ĺ“uvre.

Alors, oui, effectivement, ce n’est que la première partie, l’œuvre n’est pas terminĂ©e, mais au vu de l’avancĂ©e du film et du fait que 3 ont Ă©tĂ© annoncĂ©, je dirais que cette -vraisemblablement- première trilogie va ĂŞtre identique Ă  l’anime : c’est Ă  dire qu’elle va couvrir “l’âge d’or” de la troupe du faucon, jusqu’Ă  sa dĂ©chĂ©ance.

Et avec ça, il faut bien avouer que, pour les gens lambdas ayant vu l’anime et/ou lu le manga, ce film n’apportera rien, si ce n’est le plaisir de voir une animation parfaite et et de retrouver animĂ© Guts, Griffith et toute la troupe du faucon.
Cependant, pour les autres, c’est Ă  dire, les fans dans un premier temps, quel bonheur qu’est ce film, nostalgique Ă  souhait et d’une richesse graphique qui vous en mettra plein les mirettes !
Mais je pense que ce film est avant tout adressé aux gens ne connaissant pas cette œuvre majeure, et oui, il en reste, rien que par le fait que les gens grandissent et que, lors de la sortie du manga, les ptits jeunes ne pouvaient pas vraiment se consacrer à ce manga, puisque très violent et gore.
Le film ne dĂ©roge pas Ă  la règle, et est dĂ©conseillĂ© au moins de 16 ans. Et concernant Berserk, je ne peux hĂ©las qu’approuver cette tranche d’âge. HĂ©las, parce que vu la richesse du manga, c’est bien triste d’en exclure un lectorat ! Mais pour le reste, c’est vraiment violent et gore, il y’a, bien sĂ»r, du sang, mais ceci fait figure d’entrĂ©e dans ce festival de tĂŞtes coupĂ©es, Ĺ“il qui sortent des orbites, boyaux et tripes qui se promènent et tout le reste.
Attention cependant, mĂŞme si c’est gore, ça n’en reste pas moins très rĂ©aliste, il n’y a pas d’exagĂ©ration, juste des scènes de combats ou des ĂŞtres humains, constituĂ©s de char et d’os, se font frapper par de lourdes Ă©pĂ©es et autres joyeusetĂ©s.
Ah, oui, aussi, ce n’est pas forcĂ©ment très le cas dans ce premier film, mais l’aspect psychologique est lui aussi très dur, puisqu’il a n’y a point de pitiĂ© ou d’exception : tueries d’enfants, de femmes ; viols, tortures, j’en passe et des meilleurs.
Je le rĂ©pète, ça reste très rĂ©aliste, et ces aspects ne sont pas non plus le seul ingrĂ©dient de cette sĂ©rie, bien au contraire : chaque crime est soigneusement amenĂ© et dĂ©coule d’une logique scĂ©naristique.

En tout cas, vous l’aurez compris : c’est un film Ă  voir, mis Ă  part si le manga et/ou l’anime vous suffit. Il a directement Ă©tĂ© licenciĂ© par Dybex, qui vous le propose Ă  moins de 20€ : c’est pas cher payĂ© au vu de sa qualitĂ©, je vous assure. Et vous ne le regretterez pas, 75 minutes de bonheur au cĹ“ur du Moyen Ă‚ge.

Berserk - L'âge d'or

Berserk - l'âge d'or

Berserk - L'âge d'or


Berserk - L'Age d'Or - Première partie - L'œuf… par dybex

Rendez vous pour le second opus (sortie en juin 2012 au Japon) !

Popularity: 8% [?]