Corée | Mes-idées

Mes-idées.com

Mes créations et points de vue

Je crois bien que c’est mon premier billet sur une sĂ©rie tĂ©lĂ©visĂ©e. J’ai dĂ©jĂ  fait des films, des animes, des mangas, des musiques, ben voilĂ , me manquait des sĂ©ries, voila qui sera corrigĂ©.

Pour commencer, je vais un peu parler de ma vie. En fait, je ne regarde que très peu de sĂ©ries, et rarement en entier. La raison ? Simple, c’est parce que le concept mĂŞme des sĂ©ries m’ennuie (pour rester poli) profondĂ©ment. Je m’explique : la plupart des sĂ©ries, mĂŞme si elles ne sont pas forcĂ©ment originales, sont intĂ©ressantes, parce que l’histoire est bien ficelĂ©e et les personnages sont intĂ©ressants. GĂ©nĂ©ralement, en plus, les acteurs sont excellents, et les musiques envoutantes. Bref, Ă  première vue, pour peu que le thème abordĂ© nous plaise, il y’a peu de chance qu’on soit déçu, d’autant plus qu’au fil des annĂ©es, les thèmes abordĂ©s sont très riches et variĂ©s : ile dĂ©serte, policier, aventure, amour, prison, sorcière, geek, etc, etc.
Alors, pourquoi je n’en regarde que peu ? Pour trois raisons essentielles :
a) les tranches horaires imposĂ©es. Tu dois ĂŞtre dispo tel ou tel jour Ă  telle ou telle heure, et n’espère pas plus d’un Ă©pisode par semaine
b) la longueur. Un Ă©pisode d’une sĂ©rie dure gĂ©nĂ©ralement 1 heure : il faut savoir prendre son temps (cf point 1 aussi)
mais surtout, surtout !
c) les saisons.

Et la, nous entrons de plein pied dans THE problème. La majoritĂ© des sĂ©ries ont plusieurs saisons. A la base, ce n’est pas trop grave, si l’histoire n’est pas terminĂ©e ou si les scĂ©naristes dĂ©sirent offrir Ă  leurs fans une nouvelle vision ou une suite, pourquoi pas, si la qualitĂ© ne se perds pas.
Mais en fait, non : les sĂ©ries continuent par rapport Ă  leur succès. En clair : les scĂ©naristes posent une histoire de base, et vont l’Ă©toffer en fonction du succès de leur sĂ©rie. Concrètement, ça signifie que la sĂ©rie n’a, Ă  la base, pas prĂ©vue de fin, et que le scĂ©nario est totalement dirigĂ© par rapport aux fans.
Le pire, c’est que, au fond, cette technique est gĂ©niale, puisque la qualitĂ© globale de la sĂ©rie reste de haut niveau : souvenez vous de Friends, de X-files & co.
Mais deux problèmes surgissent, avec cette tactique : de un, il faut pouvoir innover et arriver Ă  capter continuellement son public, ce qui n’est pas toujours chose facile, y’a qu’Ă  voir Lost, le meilleur exemple en la matière, qui est rapidement parti dans le “on sait plus quoi faire donc on va rajouter plein de trucs qu’on va jamais rĂ©soudre, ou vite fait”.
Le second problème, c’est qu’il y’aura une forme de lassitude qui va se crĂ©er, et c’est clairement mon cas. Par exemples, j’ai adorĂ© Sabrina, l’apprentie sorcière, mais n’en ait jamais vu la fin, tant ses aventures duraient. Idem pour Friends. Lost, c’est encore pire, je n’ai vu que la première saison.
Un autre exemple, qui n’est pas du mĂŞme genre mais qui joue sur le mĂŞme principe : les simpsons.
J’aime beaucoup (en gĂ©nĂ©ral, certains Ă©pisodes sont malgrĂ© tout mauvais), mais ça fait des lustres que je n’ai pas regardĂ©, parce que je suis las de cette sĂ©rie, qui, pourtant, reste drĂ´le, mais, comme on dit “toutes les bonnes choses ont une fin”. Ou pas.

Bref, encore un long chapeau… Donc ça, ça concernait les sĂ©ries amĂ©ricaines et europĂ©ennes.
Du cĂ´tĂ© asiatique, bonheur : la majoritĂ© des sĂ©ries n’ont qu’une saison, et leur histoire s’Ă©tale de façon harmonieuse sur une seule saison. On a pensĂ© au scĂ©nario du dĂ©but Ă  la fin, et on le boucle : certes, ce procĂ©dĂ© retire la possibilitĂ© d’une sĂ©rie de durer, mais au moins, point de spectateur frustrĂ©.
Par contre, le bĂ©mol, c’est que 90%, au moins, des productions sont des histoires d’amour avec fond de drame.

Et, devinez quoi ? Fantasy couple ne contient pas de drame, et pas tant d’amour que ça. \o/ (enfin, y’a pas de mielleux dĂ©goulinant)

Donc, Fantasy couple. C’est l’histoire de Jang Chul Soo, un bricoleur de première qui est prĂŞt Ă  tout les petits boulots pour rĂ©colter de l’argent. Il n’hĂ©site pas Ă  recourir Ă  tout les moyens pour qu’on lui donne son dĂ», et il est extrĂŞmement pointilleux en ce qui concerne l’argent. Il vit avec 3 enfants, les enfants de son frère dĂ©cĂ©dĂ©, et a sa propre entreprise, qu’il gère avec son collaborateur. La mère du collaborateur l’aide rĂ©gulièrement en gardant les enfants.
A l’opposĂ© de ce cadre tout Ă  fait typique, on a Anna Jo. Femme richissime, elle a un caractère bien trempĂ© et envoie valser tout haut tout ce qu’elle pense de mal de tout et n’importe quoi : y’a de quoi faire, puisqu’au final, elle n’aime rien, ou presque (juste Princess).
Vivant en AmĂ©rique, elle se dĂ©cide Ă  retrouver son mari, restĂ© en CorĂ©e, qui se la coule douce sans sa prĂ©sence. Elle prends donc la route mais s’embourbe malencontreusement. Son portable n’ayant plus de batterie, elle ne peut pas donner ses ordres pour qu’on vienne la rechercher.
Heureux hasard, Jang Chul Soo passe par la et se dit volontiers prĂŞt Ă  l’aider, moyennement argent Ă©videmment.

Fantasy couple

Une rencontre heureuse qui finit par un coup de foudre ? Que nenni ! En fait, cette rencontre va en effet se finir par un coup, mais un coup de pelle xD
Nos deux dĂ©sormais ennemis vont se retrouver Ă  plusieurs reprises, et, Ă  chaque fois, ce sera au grand damn de Jang Chul Soo qui va s’en prendre plein la tronche, Ă  cause du caractère de Madame. Évidemment, plus que de perdre la face, ce qui l’Ă©nervera sera de perdre de l’argent :-)
Par un enchainement d’Ă©vènements que je ne dĂ©voilerai pas, subitement, Anna va se retrouver amnĂ©sique, et se retrouver dans le mĂŞme hĂ´pital que Jang Chul Soo. Ce dernier, voyant l’Ă©tat d’Anna, va voir lĂ  une occasion en or pour se venger et rĂ©cupĂ©rer son argent perdu : il va lui faire croire qu’ils sont ensembles et qu’elle doit s’occuper des tâches mĂ©nagères.

La série fait 16 épisodes, chaque épisode faisant 1 heure environ, format normal pour les séries, mais rassurez vous, ça passe vite :)
Et forcĂ©ment, si ça passe vite, c’est que c’est bien. Car, oui, c’est bien. Les acteurs, d’abord, qui sont, globalement, excellents, et jouent très bien. Le cinĂ©ma asiatique est souvent (mais de moins en moins) synonyme d’acteurs et d’actrices qui surjouent, rendant leur prestation plus pitoyable qu’autre chose, mais c’est surtout vrai pour les films et sĂ©ries comiques.
Fantasy couple, c’est des personnages qui respirent la rĂ©alitĂ©, et quand on voit la chiantitude d’Anna et son naturel, on se demande mĂŞme si, en rĂ©alitĂ©, elle ne joue pas, et qu’en fait elle est rĂ©ellement une femme très caractĂ©rielle, et riche de surcroit. Jang Chul Soo joue aussi très bien, et, comme indiquĂ© juste avant, en gĂ©nĂ©ral, tout les acteurs sont plutĂ´t bons et respirent leur rĂ´le.
Niveau histoire, on pourrait s’imaginer une bĂŞte histoire d’amour, sauf qu’il y’a deux soucis : le caractère de Jang Chul Soo et celui d’Anna. L’un, super radin, l’autre, très pointilleuse (pour rester très poli). Et donc, la sĂ©rie, dans un premier temps, sera plus humoristique qu’autre chose, surtout de par les rencontres de Jang Chul Soo et d’Anna qui se finiront toujours au grand damn de Jang Chul Soo.
Par la suite, la sĂ©rie prendra un caractère plus sĂ©rieux, notamment Ă  cause du mari d’Anna ainsi qu’Ă  cause de Miss bouquet, copine d’enfance de Jang Chul Soo (et lĂ , je dis : vive les copiĂ© collĂ©).
Évidemment, il reste un zeste d’amour dans tout ça, mais, d’une part, assez restreint, d’autre part, ne nuisant absolument pas sur le reste et, cerise sur le gâteau, d’une façon vraiment très subtile et sympathique, l’histoire est rĂ©ellement progressive, ce qui renforce d’autant plus sa crĂ©dibilitĂ©.

D’ailleurs, Fantasy couple a une particularitĂ© : en fait, c’est une sĂ©rie qui nous rĂ©vèle Ă  quel point les femmes peuvent ĂŞtre dangereuses :D
En effet, entre Anna, la mère du collaborateur et Miss bouquet, on se rend compte du force de caractère des femmes, puisqu’elles mènent leur monde par le bout du nez, sauf peut ĂŞtre miss bouquet (c’est pas son vrai nom, juste un surnom donnĂ© par Anna, mais j’ai eu peu de mal avec les noms corĂ©ens, vous m’excuserez), et la encore.

Ca doit faire mal
Fantasy couple

Fantasy couple

Le bras droit du président est THE tête à claques :/
Fantasy couple

Un kidnapping dans les règles de l’art =)
Fantasy couple

Fantasy couple est donc une sĂ©rie intĂ©ressante sur bien plus d’un point ; elle nous prĂ©sente deux milieux totalement opposĂ© sous des traits humoristiques mais aussi de quĂŞte de soi, enrobĂ© d’un feuillage d’amour, ce qui, vous l’admettrez, est un en cas particulièrement intĂ©ressant, que je vais donc conseiller Ă  toutes et Ă  tous.

Pour finir en beautĂ©, un petit mot sur la fin : pour faire très simple : rĂ©ussie. Y’avait de quoi avoir peur, d’autant que les fins sont souvent difficiles Ă  rĂ©aliser, et tombent souvent dans des clichĂ©s gigantesques. Ici, la fin est plutĂ´t prĂ©visible, mais arrive Ă  concilier rĂ©alisme, bonheur et petit goĂ»t amer ; la grande classe, quoi.

Popularity: 8% [?]