Fin | Mes-idées

Mes-idées.com

Mes créations et points de vue

Ahhhh, les animes ! Que de bonheur pour peu qu’on s’y intĂ©resse. Et difficile de ne pas s’y intĂ©resser, tout les genres Ă©tant reprĂ©sentĂ©s, pour tout les publics ou presque. Il faut juste savoir s’y mettre, le cĂ´tĂ© dessin sous titrĂ© en rebutant encore quelques uns. Une fois la “barrière” franchie, en mettant clairement de cĂ´tĂ© les mauvais animes ou les moyens, en ne gardant que les excellents, on a encore largement de quoi faire.
Que ce soit l’animation, les graphismes, l’intrigue, les personnages ou les musiques, le monde de l’animation recèle de vĂ©ritable perles dans de nombreux genre.
Au niveau personnages et scĂ©nario, ils n’ont plus rien Ă  envier au cinĂ©ma : affranchi des limites de la physique et des contraintes matĂ©riels, tout les scĂ©narios sont possibles et de façon bien plus crĂ©dible que le cinĂ©ma, avant l’ère de l’assistance technologique en tout cas.

HĂ©las, un peu comme le cinĂ©ma, pire encore en fait, le monde des animes est surtout restĂ© concentrĂ© sur des choses qui marchent, avec des scĂ©narios très typiques : les animes basĂ©s sur des Ă©coliers restent prĂ©dominants, et mĂŞme si, de temps en temps, c’est sympa, les adolescents sauveurs de monde, c’est un peu lassant ni vraiment très crĂ©dible.
Fort heureusement, bien souvent, mĂŞme si le dĂ©part est Ă  l’Ă©cole, beaucoup d’animes se sont sortis de cet environnement et sont allĂ© au delĂ .

Ceci dit, avec un peu de sien, on peut surmonter le cĂ´tĂ© “enfants et adolescents surpuissants” en se disant que la principale cible des animes, les principaux spectateurs, sont des enfants et des adolescents. Soit. Mais malheureusement, il y a pire. LA plus grosse saloperie des animes, le truc qui rendent bien des animes juste bons alors qu’ils devraient ĂŞtre excellents voir lĂ©gendaires. Mais si, vous savez très bien de quoi je parle. Les animes ont l’art de faire des scĂ©narios excellents, voir, de lancer plein d’intrigues et de pistes intĂ©ressantes. HĂ©las, mille fois hĂ©las, dans bien trop de cas, ils dĂ©samorcent le tout Ă  la fin ! En clair : les fins des animes sont souvent mauvaises. Pas toujours, heureusement, il y en a de bonnes, mais c’est rare. La plupart sont moyennes, et certaines sont vraiment mauvaises. Si cela ne concernait les animes pourris, ce ne serait pas bien grave, le gros problème, c’est bien que certains excellents animes ont une fin pourrie ! Evangelion, Little busters ou Mai hime Ă©tant assez reprĂ©sentatifs de cette faiblesse. Des animes excellents, mais des fins pourries ! Un Ă©norme gâchis, souvent du au mĂŞme problème : une fin qui se veut “bonne”, un happy end si vous prĂ©fĂ©rez. Autant pour beaucoup d’animes, la fin heureuse parait logique, mĂŞme si prĂ©visible, autant quelques fins heureuses sont bien amenĂ©es, autant pour d’autres, la fin heureuse dĂ©truit tout le scĂ©nario mis en place, rend difficilement digeste cette fin honteuse ! Mai Hime en est certainement un des meilleurs exemples qui soit.
Un autre style de fin pourrie, la plus reprĂ©sentĂ©e en fait, c’est la fin WTF. Mais si, vous savez, quand il n’y a pas de fin, que l’anime s’arrĂŞte sans raison. Evangelion, Ranma 1/2, Inuyasha… Certains peuvent dire que la suite se trouve dans le manga, mais pour Ranma 1/2 par exemple, la “vraie” fin, celle du manga, est du mĂŞme acabit que l’anime… Une fin qui ne finit rien, qui ne complète rien.
Autant les fins ouvertes peuvent ĂŞtre sympas, encore faut-il que les intrigues soient complĂ©tĂ©es, ce qui n’est pas bien souvent le cas !

Et malheureusement, la tendance des fins pourries n’a pas l’air de s’arrĂŞter, comme si c’Ă©tait une sorte de malĂ©diction pour les animes, qui n’arrivent pas Ă  finaliser correctement leurs Ĺ“uvres. .

Un peu comme si je finissais cet article sans prendre le temps de

Popularity: 11% [?]